Hommage national en France

15 mai 2019 11:47; Act: 15.05.2019 12:18 Print

Le geste ambigu de la mère d'un soldat à Macron

Une séquence filmée lors de l'hommage aux deux soldats français, décédés lors d'une libération d'otages au Burkina Faso, a donné une fausse impression aux internautes.

Sur ce sujet
Une faute?

La France a rendu un hommage national, mardi, aux deux membres des forces spéciales tués en libérant des otages au Burkina Faso. Lors d'une cérémonie aux Invalides, Emmanuel Macron a salué le sacrifice de deux «héros», Cédric de Pierrepont (33 ans) et Alain Bertoncello (28 ans).

Avant de prendre la parole, le président français est allé saluer les familles des deux militaires. Une séquence diffusée en direct à la télévision a montré Emmanuel Macron réconforter la maman d'Alain Bertoncello, en lui posant une main sur l'épaule. La dame a cependant rapidement pris la main du dirigeant pour la retirer.

«Ma femme a l'épaule droite fracturée»

De nombreux internautes, et certains médias, ont vu dans ce geste un rejet d'Emmanuel Macron. D'autres ont imaginé que la mère du militaire tué avait agi de la sorte pour montrer qu'elle refusait que la mort de son fils soit récupérée à des fins politiques.

Comme l'explique le service de fact-checking de Libération, la vérité est tout autre.

Sur ces images, il s'agit bel et bien de la maman d'Alain Bertoncello. Mais en aucun cas cette mère endeuillée n'a voulu mettre un vent à Macron. «Ma femme a l'épaule droite fracturée et elle a eu mal. Il n'y a aucune intention de repousser le président de la République. C'est un simple geste lié à la douleur», a expliqué son mari, Jean-Luc Bertoncello.

(L'essentiel/joc)