Ski en France

28 novembre 2020 17:48; Act: 28.11.2020 18:10 Print

Le maire proteste en hissant les couleurs suisses

Le maire de Châtel, en Haute-Savoie, a ajouté aux drapeaux français des drapeaux suisses, sur sa mairie, pour protester contre l'interdiction du ski alpin.

Sur ce sujet
Une faute?

Mécontentement manifesté par la couleur...

D’une décision prise sans concertation, sans écoute, avec des arguments faux...

Publiée par Nicolas Rubin sur Samedi 28 novembre 2020

En France, il ne sera pas possible de skier à Noël, après les décisions du gouvernement, qui refuse d'ouvrir les remontées mécaniques. En Suisse, en revanche, il est possible de dévaler les pistes. De quoi susciter l'incompréhension de Nicolas Robin, maire de Châtel. Sa ville est au cœur d'un domaine skiable à cheval sur la France et la Suisse et dont les stations ne sont donc pas toutes logées à la même enseigne.

Du coup, le maire de cette station très appréciée des skieurs luxembourgeois et belges a décidé de protester à sa manière en décorant sa mairie aux couleurs... de la Suisse. Plusieurs étendards rouges frappés de la croix blanche helvétique ont été hissés sur les murs du bâtiment municipal. En publiant la photo du résultat, l'édile Nicolas Rubin pousse un coup de gueule.

Il fait part de son «mécontentement» après «une décision prise sans concertation, sans écoute, avec des arguments faux et faussés». Il regrette que le domaine skiable franco-suisse Les portes du Soleil soit divisé, «ouvert au recto, fermé au verso». Il veut ainsi envoyer «un message en direction de Paris pour s'inspirer de ce que peut être un travail concerté entre le politiques et les acteurs de la montagne». Une action «pacifique» pour marquer les esprits. Suffisant pour faire fléchir Paris?

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • stephhf le 28.11.2020 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soutien aux vallées, domaines skiables et leur tissus économique. Le sport au grand air ou le shopping dans un centre commercial? Le réveil économique sera brutal.

  • fifi le 28.11.2020 19:22 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo !

  • manacaem le 29.11.2020 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La suisse fait ce qu elle veut . Elle ne fait pas partie de l Europe !

Les derniers commentaires

  • L'internaute le 29.11.2020 22:37 Report dénoncer ce commentaire

    Si les hôpitaux sature avec l'implosion du covid ce sont tout les soins de millions de personnes qui seront en danger et alors vous pourrez toujours skiez dans votre lit chez vous attendant la mort ou une désagrégation importante de vos organes et personnes ne pourra plus vous soigner. Mais comme la majorité des skieurs sont égoïste ils ne s'en rendront compte que quand ce sera trop tard.

  • xcalet le 29.11.2020 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Manacaem: et ils ont bien de la chance de ne pas en faire partie!

  • . milou le 29.11.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @censuré on a vu le résultat en Autriche le Printemps dernier un peu de bon sens s.v.p.

  • vrai travailleur le 29.11.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un maire est un élu s’il hisse un pavillon étranger sur la mairie c’est une révolte en d autres temps pendant le seconde guerre mondiale certains on fait ça mais à la libération quand l ennemi comme le virus sera battu il faudra assumer

  • moi moi le 29.11.2020 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et les skieurs bien protégés ils vont allez ou après avoir skier? c'est ça le problème. et puis on va instaurer comment 1m mini entre chaque skieur sur les remontées? la Suisse ne fait jamais comme tout le monde et ne font d'ailleurs pas parti de leu