Monument en réparation

31 mai 2020 15:41; Act: 31.05.2020 15:48 Print

Le parvis de Notre-​​Dame de Paris a rouvert

Un peu plus d'un an après l'incendie spectaculaire, le parvis de la cathédrale parisienne est de nouveau accessible au public depuis ce dimanche.

storybild

Notre-Dame de Paris a été le théâtre d'un incendie spectaculaire el 15 avril 2019. (photo: AFP/Thomas Coex)

Sur ce sujet
Une faute?

Le parvis de Notre-Dame de Paris, fermé au public depuis l'incendie de la cathédrale il y a plus d'un an, a rouvert ce dimanche. Ouvrir le jour de la Pentecôte, c'est «un signe extraordinaire», «une libération», a aussi salué à leurs côtés l'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, devant la presse. Ils sont venus marquer cette réouverture, avec le général Jean-Louis Georgelin, qui préside l'Établissement public de Notre-Dame. Tous portaient des masques de protection contre le coronavirus.

En raison de l'incendie du 15 avril 2019, le parvis et la rue du Parvis «ont subi une pollution au plomb qui a entraîné une fermeture immédiate du site», ont rappelé le diocèse, la mairie de Paris et l'établissement chargé de la rénovation dans un communiqué. Après un «avis favorable» de l'Agence régionale de Santé d'Ile-de-France vendredi, le préfet de police de Paris a autorisé la réouverture des deux lieux, ont-ils ajouté, précisant que des prélèvements et un nettoyage régulier seront effectués. Cette réouverture est une «première étape pour retrouver Notre-Dame», a estimé Franck Riester, ministre français de la Culture, lors d'une brève visite sur le parvis.

Des Parisiens sont venus spécialement, comme Stéphanie Cadillon, bibliothécaire: «Notre-Dame, c'est notre emblème, plus que la Tour Eiffel. On voulait voir ce qui avait changé... On trouve qu'elle a rétréci». Paul Lafuente, étudiant dans la capitale venu de Nouvelle-Calédonie, témoigne également: «On voit Notre-Dame de loin depuis des mois, ça fait bizarre de revenir sur le parvis». Le chantier destiné à sécuriser Notre-Dame incendiée, suspendu à la mi-mars pour cause de coronavirus, doit reprendre très progressivement, avec toujours pour objectif de redonner vie à la cathédrale d'ici 2024.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jean luc Moustache le 31.05.2020 19:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bonsoir , C'est dommage pour la société chrétienne de voir une ruine, pas encore tombée complètement . Qui va payer tous les travaux qu'ils veulent faire ? Les chrétiens ? Ou l'état avec nos impots ? Raser les restes des pierres qui restent debout serait mieux pour l'avenir !

Les derniers commentaires

  • jean luc Moustache le 31.05.2020 19:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bonsoir , C'est dommage pour la société chrétienne de voir une ruine, pas encore tombée complètement . Qui va payer tous les travaux qu'ils veulent faire ? Les chrétiens ? Ou l'état avec nos impots ? Raser les restes des pierres qui restent debout serait mieux pour l'avenir !