Météo capricieuse

24 novembre 2019 10:00; Act: 25.11.2019 14:21 Print

Le sud-​​est de la France en proie à des inondations

Les intempéries survenues samedi dans le sud de la France ont fait au moins deux morts. La météo semblait plus clémente, dimanche matin.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Deux morts et des centaines de foyers inondés: un épisode méditerranéen a provoqué des crues très importantes dans les Alpes-Maritimes et le Var, dans le sud de la France. Samedi soir, le bilan de cette journée dantesque faisait état de deux disparus dans le Var: un homme de 77 ans recherché toute la journée près des cours d'eau à Saint-Antonin-du-Var, et une personne tombée à l'eau au Muy. Cette dernière était dans une embarcation de sauvetage qui a chaviré samedi soir. Dimanche, deux corps ont été retrouvés, a annoncé la préfecture du Var. L'un correspondait à l'une des personnes portées disparues.

À Cagnes-sur-mer, près d'une trentaine de pompiers sont venus en aide à un homme de 78 ans, victime d'un glissement de terrain. Une coulée de boue a entraîné la chute d'arbres qui ont coincé le septuagénaire, hospitalisé en état d'hypothermie mais sans blessures graves. Dimanche matin, Météo-France a rétrogradé dans son bulletin de 6h, les deux départements du sud-est en vigilance orange pluie-inondation et levé par ailleurs la vigilance orange pour vagues-submersion. «Les pluies perdurent mais sont moindres en intensité», précise l'organisme de surveillance météo.

Dans les Alpes-Maritimes, où des inondations importantes ont touché plusieurs cours d'eau, le préfet a activé samedi le dispositif Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile), demandant aux populations «de rester à l’abri chez elle, de ne pas prendre leur véhicule sauf cas de force majeure». Même consigne dans le département voisin du Var. Les pompiers, plus de 1 600 mobilisés dans les deux départements, ont reçu des milliers d'appels et réalisé des centaines d'interventions depuis vendredi. De nombreux axes routiers sont coupés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Papy le 25.11.2019 05:55 Report dénoncer ce commentaire

    Moi qui voulais aller vivre (pension-retraite) dans les cevennes, j'ai compris. Surtout pas, dommage c'est si beau... Vosges me voici

  • lux le 25.11.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela devrait aussi faire réfléchir et faire agir tout Peuple concernant, les constructions massives, irréfléchies, au seul but du business ! Le climat en a marre et ...... il nous le montre !

Les derniers commentaires

  • lux le 25.11.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela devrait aussi faire réfléchir et faire agir tout Peuple concernant, les constructions massives, irréfléchies, au seul but du business ! Le climat en a marre et ...... il nous le montre !

  • Papy le 25.11.2019 05:55 Report dénoncer ce commentaire

    Moi qui voulais aller vivre (pension-retraite) dans les cevennes, j'ai compris. Surtout pas, dommage c'est si beau... Vosges me voici