France

28 juillet 2018 13:31; Act: 28.07.2018 16:51 Print

Le trafic SNCF est toujours perturbé à Paris

Depuis vendredi, c'est la pagaille à la gare Montparnasse et cela devrait durer jusqu'à jeudi prochain. En cause: un transformateur a pris feu. Un train sur deux roulera dimanche.

storybild

Le trafic avait été très fortement perturbé, vendredi pendant de longues heures à la gare Montparnasse, d'où partent les trains vers l'ouest et le sud-ouest de la France.

Sur ce sujet

Le trafic était toujours perturbé samedi à la gare Montparnasse, une des plus fréquentées de Paris, et devrait le rester jusqu'à jeudi, après l'incendie d'un transformateur vendredi. La SNCF, opérateur français du rail, a mis en place un plan de transport alternatif et «assure deux tiers des trains sur l'Atlantique», à l'arrivée ou au départ de Montparnasse ou d'Austerlitz, gare toute proche sur laquelle ont été déroutés certains trains, a indiqué le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy. Dimanche, un train sur deux devrait circuler, a annoncé samedi la SNCF.

L'incendie sur un poste électrique a fortement perturbé le trafic en ce weekend très chargé en raison des départs et des retours de vacances, répétant à Montparnasse les mêmes scènes de nombreux voyageurs patientant sur les quais que l'année dernière après une panne survenue le même weekend.

Le patron de la SNCF a pointé du doigt RTE, gestionnaire du réseau de transport de l'électricité. «Nous allons nous tourner vers notre fournisseur RTE pour lui demander de nous indemniser», a-t-il dit, précisant que ces perturbations devraient coûter «quelques millions d'euros» à la SNCF.

100 000 voyageurs touchés

Le patron de l'opérateur a souligné à plusieurs reprises que son entreprise était victime d'une panne «extérieure à la SNCF», tandis que le transporteur souffre d'une image détériorée dans l'opinion publique, qui l'accuse de retards et annulations à répétition. L'électricité ne sera rétablie «en pleine puissance» que jeudi, a indiqué RTE, qui n'a pas été en mesure d'expliquer l'incendie.

La SNCF veut savoir «pourquoi il y a eu cet incendie et pourquoi il n'a pas été possible de rétablir l'alimentation en utilisant un autre itinéraire» électrique, a dit M. Pepy. Le trafic avait été très fortement perturbé, vendredi pendant de longues heures à la gare Montparnasse, d'où partent les trains vers l'ouest et le sud-ouest de la France. Environ 100 000 voyageurs ont été touchés vendredi, selon la SNCF.

Si le départ des TGV vers la Bretagne et les Pays de la Loire reste à Montparnasse, ceux en provenance ou à destination du Sud-Ouest sont redirigés vers la gare de Paris-Austerlitz.

L'an dernier, déjà à la gare Montparnasse, le trafic avait été paralysé à la même date, mais cette fois en raison d'une panne interne à la SNCF concernant une signalisation. Après trois jours de grandes perturbations et des dizaines de milliers de passagers affectés, le réseau vieillissant avait été pointé du doigt.

En décembre 2017, un bug informatique sur un poste d'aiguillage avait laissé des milliers de voyageurs sans transport à Montparnasse. En mai 2016, une double panne avait fortement perturbé le trafic dans cette même gare.

(L'essentiel/nxp/afp)