Intempéries en France

02 juillet 2019 09:48; Act: 02.07.2019 10:12 Print

Le vent et la grêle causent des dégâts dans le sud-​​est

Plusieurs départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été balayés, lundi soir, par un nouvel épisode orageux accompagné de vents violents et de grêle.

Sur ce sujet
Une faute?

Le gros de la tempête, qui a frappé les six départements placés lundi soir en alerte orages par Météo France et touché particulièrement les Alpes, a pris fin vers minuit. Mardi matin, 49 000 clients des Alpes restaient privés d'électricité à 7h, selon Enedis, qui a recensé cette nuit jusqu'à 100 000 coupures en Isère, Savoie et Haute-Savoie. De précédents orages, aussi violents que brefs, accompagnés de grêle et de fortes bourrasques, avaient déjà touché la région, le 15 juin.

Une touriste allemande était décédée et d'importants dégâts avaient touché notamment les exploitations agricoles pour une facture qui devrait se chiffrer en dizaines de millions d'euros. Cette fois, les pompiers sont intervenus dans la nuit dans plusieurs départements alpins pour des arbres tombés sur les routes et des toitures arrachées. La préfecture de l'Isère a fait état de 150 opérations, la préfecture de Savoie de 120.

Un bateau immobilisé sur le lac d'Annecy

Hormis une personne assez sérieusement blessée par la chute d'un arbre sur son camping-car en Haute-Savoie, les orages n'ont occasionné que des blessures sans gravité, pour des chutes de branches ou des coupures dues à des explosions de vitres notamment. À Doussard cependant, en Haute-Savoie, le toit de la salle des fêtes est tombé partiellement pendant un concert de rock auquel assistaient 200 personnes. Les spectateurs sont indemnes, le toit s'étant détaché progressivement.

Par ailleurs, 43 personnes présentes sur un bateau de croisière du lac d'Annecy ont été récupérées par d'autres embarcations vers minuit, leur bateau étant immobilisé à 100 mètres de la rive après un choc avec le fond provoqué par les vagues. En Isère, le concert de Ben Harper dans le cadre du festival Jazz à Vienne, a été annulé. Dans le même département, deux TGV ont été bloqués longuement avec plusieurs centaines de passagers à bord dans les gares de Saint-André-Le Gaz et Bourgoin-Jallieu, avant de repartir.

Plusieurs jours de coupure

Mais les chutes d'arbres ont obligé la SNCF à stopper un TGV Paris-Grenoble à Lyon-Saint-Exupéry, où les 182 voyageurs ont été contraints de passer la nuit, entassés à bord, faute de capacité hôtelière suffisante alentour. Le train est reparti vers 7h mais a dû être détourné vers la gare de Valence-TGV pour atteindre Grenoble, selon un passager qui s'est dit «épuisé» par ces longues heures d'attente. La SNCF espère pouvoir rétablir totalement la ligne Lyon-Grenoble directe vers midi, mais la circulation ferroviaire reste totalement paralysée entre Chambéry et Grenoble, où de nombreux arbres ont chuté sur les voies.

La SNCF prévoit ici plusieurs jours de coupure. Aucun train ne circulera mardi également entre Annecy et Aix-les-Bains et entre Albertville et Bourg-Saint-Maurice. Le reste de la région Auvergne-Rhône-Alpes n'a pas été épargné. Dans la Loire, un camping a été évacué à Saint-Pierre-de-Bœuf, ont rapporté les pompiers, qui ont effectué près de 300 interventions suite aux inondations, chutes d'arbres et dégradations causées par la grêle.

(L'essentiel/afp)