Meurtrier présumé

06 juin 2018 09:52; Act: 06.06.2018 14:11 Print

Lelandais aurait agressé une de ses cousines

Nordahl Lelandais est soupçonné d'agression sexuelle sur une fillette de sa famille. Une opération de gendarmerie est en cours à son domicile.

Sur ce sujet
Une faute?

La liste des accusations à l'encontre de Nordahl Lelandais, qui a reconnu avoir tué en 2017 la petite Maëlys De Araujo et le caporal Arthur Noyer, pourrait encore s'allonger. Grâce à l'analyse des téléphones portables de l'ancien maître-chien de 35 ans, «une vidéo sur laquelle une petite fille subit des attouchements a été retrouvée», ont indiqué mercredi des sources proches du dossier. «Le film a été tourné avec l'un des téléphones, au domicile de Lelandais (NDLR: à Domessin en Savoie) et on voit une main qui pourrait (lui) appartenir», a-t-on ajouté, en précisant que les parents de la fillette avaient été prévenus.

D'après les éléments de l'enquête, la vidéo a été tournée une semaine avant l'enlèvement de Maëlys, survenu dans la nuit du 26 au 27 août, alors que la petite victime et ses parents, originaires du Sud, étaient en week-end chez les parents de Nordahl Lelandais. Ce dernier n'a pas encore été interrogé par les juges d'instruction grenoblois sur ces nouveaux éléments. Une audition est prévue en juin mais n'est «pas encore programmée», a indiqué une des sources.

Une vingtaine de disparitions non élucidées

Dans le cadre de cette nouvelle affaire, l'ex-militaire a été extrait ce mercredi matin de l'hôpital psychiatrique où il est incarcéré et a été conduit à son domicile. Une opération de gendarmerie «de grande ampleur» est en cours sur les lieux, annonce BFM TV.

En parallèle des affaires Maëlys et Arthur Noyer, les enquêteurs planchent sur une vingtaine de disparitions non élucidées dans la région. Parmi elles, celle des «disparus du fort de Tamié», Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Les avocats des familles viennent de transmettre à la justice des images du festival où tous deux ont disparu. On y voit un homme ressemblant à Nordahl L., rapporte Europe 1.

(L'essentiel/afp)