En France

18 juillet 2019 16:19; Act: 18.07.2019 16:35 Print

Les écoles près de Notre-​​Dame vont être nettoyées

Afin d'éviter toute pollution au plomb, après l'incendie qui a touché l'église de Notre-Dame, la mairie de Paris a décidé de prendre des mesures.

Sur ce sujet
Une faute?

Un «nettoyage approfondi» des écoles environnant Notre-Dame de Paris sera réalisé par précaution d'ici à fin juillet, pour éviter tout risque de pollution au plomb lié à l'incendie qui avait ravagé la cathédrale mi-avril, a annoncé jeudi, la mairie de Paris.

Cette mesure de précaution est prise «pour nous assurer que le risque est minime», a déclaré Arnaud Gauthier, sous-directeur à la santé à la mairie de Paris, selon qui les prélèvements déjà effectués ne justifient «aucune alerte» contrairement à ce qu'affirme le site Internet d'investigation français Mediapart dans une enquête parue jeudi.

Au-dessus du seuil d'alerte

Le représentant de la ville de Paris a assuré au cours d'une conférence de presse que le «nettoyage de routine» déjà fait dans ces écoles répondait aux «recommandations» des autorités sanitaires.

Selon une enquête de Mediapart mise en ligne jeudi, «des taux de concentration au plomb, parfois dix fois supérieurs au seuil d'alerte, ont été relevés dans des écoles proches de l'édifice». Le site accuse la mairie de de pas avoir «effectué de nettoyage en profondeur des lieux».

Exposition chronique

Arnaud Gauthier a affirmé que le niveau moyen dans chaque établissement ne dépassait pas un «seuil d'information» de 70 milligrammes de plomb par mètre carré. Ce plafond fixé par le Haut conseil de santé publique n'est pas un seuil réglementaire mais doit inciter au dépistage des populations.

D'après Arnaud Gauthier, les mesures mises en œuvre d'ici au 26 juillet comprendront un «nettoyage à haute pression des cours de récréation», les vacances scolaires d'été ayant commencé le 6 juillet. Ensuite, un nettoyage aura lieu «du 26 au 30 août», avant la rentrée prévue pour début septembre.

Une exposition chronique à des niveaux trop élevés de plomb, par inhalation ou par ingestion, peut entraîner des troubles digestifs, une perturbation du fonctionnement des reins, des lésions du système nerveux ou encore des anomalies au niveau de la reproduction.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MieuxVautTardQueDissimulé le 19.07.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Le titre est trompeur, la pollution est déjà manifeste et hors-norme. Le nettoyage tentera de juguler le risque d'intoxication des personnes.

  • léa le 18.07.2019 22:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca ne présage rien de bon pour les habitants proche !!! résultats médicales d'ici 1 à 2 ans ....

  • benben le 19.07.2019 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    La mise en oeuvre du projet "ile de la cité" va il finalement avorter d'un Prypiat francais ?

Les derniers commentaires

  • benben le 19.07.2019 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    La mise en oeuvre du projet "ile de la cité" va il finalement avorter d'un Prypiat francais ?

  • MieuxVautTardQueDissimulé le 19.07.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Le titre est trompeur, la pollution est déjà manifeste et hors-norme. Le nettoyage tentera de juguler le risque d'intoxication des personnes.

  • Ils n'apprennent rien le 19.07.2019 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    ça ne fait "que" 4 mois.... Belle réaction du pouvoir publique français, qui croît toujours à des "frontières" magiques comme pour le nuage de tchernobil.

  • léa le 18.07.2019 22:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca ne présage rien de bon pour les habitants proche !!! résultats médicales d'ici 1 à 2 ans ....

    • @Lea le 19.07.2019 11:53 Report dénoncer ce commentaire

      Si reconnaissance, sinon des décennies de troubles de santé. La France est au niveau zéro de la toxicologie et se contente de traiter les différents symptômes.