En France

01 septembre 2018 15:50; Act: 01.09.2018 15:55 Print

Les néonicotinoïdes interdits dans l'agriculture

L'anti-insectes ravageur est interdit en France à partir de ce samedi. La mesure suscite la colère des agriculteurs mais la satisfaction des défenseurs de l'environnement.

storybild

Photo d'illustration.

Sur ce sujet
Une faute?

En excluant de tout usage phytosanitaire cinq substances (clothianidine, thiaméthoxame et imidaclopride, thiaclopride et acétamipride) accusées de contribuer au déclin massif des colonies de pollinisateurs, la France va plus loin samedi que l'UE qui bannira au plus tard au 19 décembre les trois premières mais uniquement pour les cultures en plein champ. Ces molécules, apparues dans les années 1990 et devenues les insecticides les plus utilisés au monde, s'attaquent au système nerveux des insectes, donc des pollinisateurs. Même à faible dose, abeilles et bourdons sont désorientés, ne retrouvent plus leur ruche, le sperme des mâles est altéré...

En France, les «néonics» servent surtout de manière préventive, en enrobant les semences, avant de se propager à toute la plante. Face aux critiques du monde agricole, le gouvernement français fait valoir l'existence d'alternatives pour la plupart de usages. Il a promis d'«accompagner les agriculteurs dans cette transition».

Maïs et betterave attaqués

Mais ces derniers dénoncent une «impasse», décrivant des alternatives nécessitant plus de travail et de main-d'œuvre, qui réduiraient leur compétitivité face aux produits importés. «Nous souhaitons des dérogations pour deux cultures qui sont sans solution, le maïs, attaqué par la mouche grise, et la betterave», a insisté jeudi la présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) Christiane Lambert.

Pour les abeilles et leurs défenseurs en revanche, l'interdiction est plutôt une bonne nouvelle, même si apiculteurs et ONG s'inquiètent de la possibilité prévue par la loi biodiversité de 2016 de dérogations au cas par cas, jusqu'au 1er juillet 2020.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 01.09.2018 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une fausse bonne nouvelle car on retire pas tous les produits mzis bien 1 seul. celui de monsantobayer et soit le glyphosate. d'autres substituts existent et ils sont tout aussi cancérigène pour l'homme et l environnement ( faune et flore)

  • virinoh le 02.09.2018 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vous souhaite de ne rien produire... car en mangeant votre production c’est nos enfants qui en souffriront

  • Luxo le 03.09.2018 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    C'est dommage, c'est déplorable que le GDL n'interdit pas aussi ce poison. Pourtant nous sommes un petit pays avec le plus grand nombre de consommateurs qui souhaitent manger des produits sains. Et les paysans luxembourgeois sont incapable de répondre à la demande car nous sommes obliger d'importer 99% des aliments bio que nous consomons.

Les derniers commentaires

  • Francois le 03.09.2018 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    j ai honte d'être francais, un pays qui respecte rien et personne et qui se vante d'interdire officiellement un produit don't 99,9 % de la population ne sait meme pas lire ou articuler le nom du produit

    • Luxo le 03.09.2018 17:37 Report dénoncer ce commentaire

      je vous rassure 99% des Français sont ravis que leurs Pays a pris la courageuse décision d'interdir le Glyphosate et les néonicotinoides, bien avant le GDL et d'autres pays et au Luxembourg , 99 % des résidents sont décus que le GDL est toujours à la traine lorsqu'il faut prendre des mesures pour protéger la santé des habitants et de l'environement.

    • @Luxo le 04.09.2018 10:37 Report dénoncer ce commentaire

      vos sources pour ces affirmations? parler au nom de tout le GDL implique que vous avez des sources concrètes

  • Luxo le 03.09.2018 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    C'est dommage, c'est déplorable que le GDL n'interdit pas aussi ce poison. Pourtant nous sommes un petit pays avec le plus grand nombre de consommateurs qui souhaitent manger des produits sains. Et les paysans luxembourgeois sont incapable de répondre à la demande car nous sommes obliger d'importer 99% des aliments bio que nous consomons.

  • virinoh le 02.09.2018 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vous souhaite de ne rien produire... car en mangeant votre production c’est nos enfants qui en souffriront

  • Fred le 01.09.2018 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    A force d'interdire les insecticide performant nos agriculteurs ne pourront plus rien produire. On retire de la vente le "Roundup" et on le remplace par quoi???? C'est le seul produit vraiment efficace et j'en ai acheté suffisamment pour pouvoir traiter mon terrain pendant plusieurs année.

    • Antho le 02.09.2018 00:19 Report dénoncer ce commentaire

      Le rendement avant la santé ? Il y a tellement de solutions alternatives et biologiques. Il faut revoir notre modele de culture en Europe...

    • killing fields le 02.09.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

      'Roundup' le seul produit vraiment efficace ... pour tuer toute vie sur terre! ... c à d les aliments que les agroempoisonneurs nous produisent pour nous alimenter vont nous tuer, si le poison est tellement efficace ... c'est ce que nous pensons aussi, qu'il tue les bactéries de l'intestin! ... ils produisent une alimentation qui tue, alors il vaut mieux qu'ils produisent plus rien du tout, parce qu'ils empoisonnent toute la terre!!! ... s'ils veulent produire pour tuer, qu'ils le déclare sur l'emballage : 'aliment empoisonné qui peut nuire à votre santé et produire un cancer'...

    • Id.ot le 03.09.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

      Bien sûr Fred, on doit absolument le remplacer... est-ce que quelqu'un sur cette planète se rappelle encore que les plantes étaient là avant nous et poussaient bien mieux que maintenant sans ces merdes de produits qu'on leur balance? Réfléchissez Fred, et arrêter de vous plaindre d'une belle avancée. Si tous les agriculteurs pouvaient arrêter les produits. Que les gens réapprennent à cultiver leur propre nourriture. L'humain me répugne

  • ladeux le 01.09.2018 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une fausse bonne nouvelle car on retire pas tous les produits mzis bien 1 seul. celui de monsantobayer et soit le glyphosate. d'autres substituts existent et ils sont tout aussi cancérigène pour l'homme et l environnement ( faune et flore)