Incendie de Notre-Dame

05 juillet 2019 12:17; Act: 05.07.2019 12:39 Print

Les poussières de plomb à Notre-​​Dame nocives?

L'Agence régionale de santé (ARS) a tenu à rassurer jeudi à propos des risques d'exposition des résidents aux poussières de plomb issues de l'incendie de Notre-Dame.

storybild

Des prélèvements ont été effectués début mai à l'intérieur et aux alentours de la cathédrale. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France a cherché à rassurer jeudi, sur les risques d'exposition des riverains aux poussières de plomb issues de l'incendie de Notre-Dame, tout en annonçant avoir ordonné un nouveau nettoyage du parvis de la cathédrale, fermé au public depuis l'incendie qui a ravagé le monument.

Selon Mediapart, des prélèvements effectués début mai à l'intérieur et aux alentours de la cathédrale ont mis en évidence des taux de plomb 400 à 700 fois supérieurs au seuil autorisé. Et le journal en ligne d'ajouter que la préfecture de police de Paris et l'ARS auraient choisi de ne pas rendre ces chiffres publics pour ne pas alarmer la population et les agents travaillant à proximité de Notre-Dame.

«Aucune norme sanitaire»

Cependant, dans un communiqué publié jeudi soir, l'ARS Ile-de-France s'est voulue rassurante. Si elle reconnaît que les dizaines de prélèvements de poussières dans l'espace public parisien effectués par la préfecture de police de Paris «montrent ponctuellement des valeurs élevées», sans confirmer ni infirmer les niveaux évoqués par Mediapart, elle estime que «ces résultats n'appellent pas à ce stade de mesure de protection particulière».

Elle affirme qu'il faut continuer à effectuer des mesures à l'intérieur des bâtiments, pour s'assurer que les seuils réglementaires ne sont pas dépassés. L'ARS ajoute qu'il n'existe aucune «norme sanitaire» en matière de «poussières extérieures», que ces mesures dans l'espace public peuvent être «très hétérogènes», et qu'il n'est pas sûr que les niveaux relevés soient liés à l'incendie de la cathédrale.

Plusieurs centaines de tonnes de plomb

En revanche, l'ARS précise que pour le parvis de Notre Dame, elle «a pris connaissance en fin de semaine dernière des résultats de prélèvements effectués qui montrent que les premières mesures de nettoyage n'ont pas eu l'efficacité souhaitée», et dit avoir demandé un deuxième nettoyage, suivi de nouveaux prélèvements.

Et l'ARS ajoute que l'interdiction d'accès au public (mise en place dès l'incendie) «sera maintenue tant que l'efficacité de ces mesures de dépollution n'aura pas été constatée ou que le risque d'exposition des publics n'aura pas été réduit».

L'incendie de la cathédrale gothique vieille de plus de 850 ans, le 15 avril, a provoqué la fusion de plusieurs centaines de tonnes de plomb qui se trouvaient notamment dans la charpente de la flèche et de la toiture.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nickname le 05.07.2019 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment cela ne pourrait pas être nocif?

  • Saturnissime le 05.07.2019 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    C'est assez formidable autant de légèreté. Des traitements existent pourtant. Attendre c'est simplement donner au plomb le temps de se fixer sur les os ou d'atteindre le cerveau. Il fallait faire des prises de sang aux personnes exposées dans les 10 premiers jours, le plomb comme tous les métaux lourds quitte rapidement la circulation sanguine pour se fixer sur les cellules et les os.

  • sécurité incendie le 05.07.2019 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et l'ARS ajoute que l'interdiction d'accès au public (mise en place dès l'incendie) «sera maintenue tant que l'efficacité de ces mesures de dépollution n'aura pas été constatée ou que le risque d'exposition des publics n'aura pas été réduit».

Les derniers commentaires

  • nickname le 05.07.2019 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment cela ne pourrait pas être nocif?

  • sécurité incendie le 05.07.2019 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et l'ARS ajoute que l'interdiction d'accès au public (mise en place dès l'incendie) «sera maintenue tant que l'efficacité de ces mesures de dépollution n'aura pas été constatée ou que le risque d'exposition des publics n'aura pas été réduit».

  • Saturnissime le 05.07.2019 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    C'est assez formidable autant de légèreté. Des traitements existent pourtant. Attendre c'est simplement donner au plomb le temps de se fixer sur les os ou d'atteindre le cerveau. Il fallait faire des prises de sang aux personnes exposées dans les 10 premiers jours, le plomb comme tous les métaux lourds quitte rapidement la circulation sanguine pour se fixer sur les cellules et les os.