«Emmerder» les non-vaccinés

05 janvier 2022 11:49; Act: 05.01.2022 12:38 Print

Les propos de Macron choquent la classe politique

En disant vouloir «emmerder» les non-vaccinés, le président a déclenché une tempête qui grossit mercredi en France, en plein débat sur le pass vaccinal.

storybild

L’interview du président français Emmanuel Macron au «Parisien» a déclenché une tempête politique. (photo: REUTERS)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie», a clamé le président français Emmanuel Macron, dans un entretien au Parisien mardi. «Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen», a-t-il encore ajouté.

Ces propos ont déclenché une tempête politique en pleine 5e vague d’épidémie de Covid-19, et alors que l'examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en passe vaccinal est très tendu à l'Assemblée nationale, avec des débats qui doivent reprendre ce mercredi, à 15h, avec 450 amendements encore au menu.

«Quinquennat du mépris»

Les candidats à la présidentielle et les oppositions fustigent, eux, les «propos insultants» du chef de l’État qui devrait «rassembler» plutôt que «cliver». À droite, la candidate Valérie Pécresse se dit «indignée» et appelle à «mettre fin au quinquennat du mépris».

À trois mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron «tombe dans le camps des populistes avec Mme Le Pen et M. Zemmour», a accusé mercredi matin, sur Sud Radio le patron des députés LR Damien Abad (droite, parti de Valérie Pécresse). Il avait avant cela fustigé des propos «indignes, irresponsables et prémédités» qui relèvent d’un «cynisme puéril». «Je ne peux pas cautionner un texte qui a pour seul objectif d’emmerder les Français», abonde le président de son parti, Christian Jacob.

«Indigne»

«Un Président ne devrait pas dire ça. Le garant de l'unité de la nation s'obstine à la diviser et assume vouloir faire des non-vaccinés des citoyens de seconde zone. Emmanuel Macron est indigne de sa fonction», a tweeté Marine Le Pen, mardi soir. «Président, j'arrêterai d'emmerder les Français. Le président sortant, lui, parle ouvertement d'emmerder une catégorie de Français», a tweeté de son côté l'autre candidat d'extrême droite, Eric Zemmour.

«Insulte»

À gauche, Ugo Bernalicis (La France Insoumise) a dénoncé une «crise politique déclenchée par le monarque présidentiel, qui se permet d’insulter une partie des Français». Mathilde Panot, présidente du groupe LFI, a estimé que le projet de passe vaccinal instaurait désormais une forme de «déchéance de nationalité».

«Réunir la France», a laconiquement tweeté la candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo; «propos indigne et irresponsable» selon le candidat communiste Fabien Roussel; «faute politique» pour le candidat Yannick Jadot (Europe Ecologie Les Verts), et pour le candidat Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), c’est un «aveu sidérant de Macron»: «Le pass vaccinal est une punition collective contre la liberté individuelle».

«Dérapage contrôlé»

Pour le ministre Marc Fesneau, les propos d’Emmanuel Macron vont au contraire «produire un électrochoc» pour les non-vaccinés qui sera «salvateur». Et de rappeler le nouveau record de contaminations au Covid, à 271 686 cas, mardi. Les hospitalisations continuent aussi de croître.

Dans cette situation, l’infectiologue Eric Caumes «comprend» en tant que médecin le «dérapage probablement contrôlé» d’Emmanuel Macron, soulignant l'«exaspération» des soignants face aux non-vaccinés. «En tant que citoyen je suis un peu plus surpris, mais c’est la campagne électorale qui a débuté», a-t-il remarqué sur BFMTV et RMC.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • taza red le 05.01.2022 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    petit c.. prétentieux.

  • jean marcel le 05.01.2022 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    quand je lis ça "Pour le ministre Marc Fesneau, les propos d’Emmanuel Macron vont au contraire «produire un électrochoc» pour les non-vaccinés qui sera «salvateur». je me dis que tout là bas il n'y a vraiment plus que des bigorneaux au gouvernement .... ils vivent dans une bulle et pensent comprendre les gens d'en bas ... tu vas voir la tronche de l'électrochoc mdr

  • doriane le 05.01.2022 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    «Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie» On comprend mieux la stratégie n'était pas sanitaire mais la restriction abusive de nos libertés. Merci pour votre franchise, ceci va enfin réveiller les endormies. Macron sait qu'il est cuit aux présidentielles dont il y va à fond. Bientôt les élections s'en seront fini de ces abus de pouvoir!

Les derniers commentaires

  • cap le 08.01.2022 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a tout à fait raison! Et l’audace pour le dire!

  • wesh jack le 08.01.2022 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est pas dans un collège ! Il doit se comporter autrement et convaincre les non vaccinés en les accompagnants plus humain

  • wesh jack le 08.01.2022 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut pas embêter les gens mais plutôt aider à faire vacciner les gens ! Il ne sait pas comment communiquer il se croit dans un collège à distribuer des heures de colle ! Vivement qu’il soit parti au plus vite !

  • steph le 07.01.2022 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vu encore le nombre de gens qui le soutiennent, pas étonnant que la France part en couille.

  • DOUDOU le 06.01.2022 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il a raison....