Attentats à Paris

20 octobre 2016 11:24; Act: 20.10.2016 14:21 Print

Les terroristes ont eu besoin de 108 000 euros

Armement, logements, véhicules, téléphonie, faux papiers… Le budget opérationnel des attentats de janvier et novembre 2015 en France s’élève à plus de 100 000 euros.

storybild

Les assaillants de janvier et novembre 2015 ont agi en toute discrétion grâce à des outils qui permettent l'anonymat. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Centre d’analyse du terrorisme (CAT), think tank européen, a passé au crible les dépenses des terroristes de janvier et novembre 2015 pour mieux comprendre comment Amédy Coulibaly, les frères Kouachi et les commandos de novembre avaient pu mener à bien leurs opérations macabres.

Les attentats de janvier à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher ont coûté 26 000 euros contre plus du triple (82 000 euros) pour les attaques des terrasses et du Bataclan. Si les frères Kouachi et Amédy Coulibaly se sont plutôt débrouillés par eux-mêmes pour rassembler les fonds (fraudes au crédit à la consommation, commerce illicite, voir encadré), les terroristes de novembre ont été quasiment intégralement financés par l’EI (plus certains fonds personnels comme par exemple ceux de la vente du bar des frères Abdeslam à Molenbeek).

En janvier, les terroristes résidant en France, le poste de dépenses le plus important, voire quasiment le seul a été celui de l’armement (21 000 euros soit 80% du budget), loin devant l’achat de véhicules (2 500 euros) et les communications téléphoniques (2 000 euros). À l’inverse, les déplacements, la location de logements et de véhicules a coûté 58 000 euros pour les attentats de novembre, soit 70% du budget total contre moins de 20% pour l’armement.

Cartes bancaires rechargeables et cartes SIM prépayées

Comment les terroristes sont parvenus à effectuer des transactions rapides et discrètes? Le CAT pointe du doigt les sociétés de transfert d’argent et les cartes bancaires prépayées rechargeables qui permettent de transférer de façon anonyme des sommes jusqu’à 2 500 euros sans qu’aucune pièce d’identité ne soit demandée. Les terroristes disposent ensuite du cash nécessaire. C’est ainsi qu’Amédy Coulibaly a loué un appartement à Gentilly et que Salah Abdeslam, un des principaux logisticiens des attentats du 13 novembre, a pu louer de nombreux appartements et de nombreuses voitures.

Cartes bancaires qui permettent également d’activer les cartes SIM prépayées, enregistrées sous un faux nom, utilisées par les terroristes pour communiquer. Ainsi, entre septembre 2014 et janvier 2015, pas moins de 13 lignes téléphoniques mobiles étaient attribuées à Amédy Coulibaly. Quand Salah Abdeslam cherche à fuir Paris après les attentats, il achète tout simplement un GSM et une carte SIM dans un magasin parisien pour qu’on vienne le chercher. Des efforts ont été faits dans ce domaine: la Belgique, l’Allemagne et même le Luxembourg ont ainsi interdit l’anonymat pour l’achat de ces cartes SIM. Des mesures «inutiles si les terroristes peuvent s’en procurer en France», note le CAT. «Seule une harmonisation au niveau européen des mesures adoptées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme s’avèrera véritablement efficace».

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mauvaise communication le 20.10.2016 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les médias affichent-ils encore leurs visages, sauf pour faire de l'audience?! (Voulu ou pas,) l'image en tête de cet article les affiches comme des "héros" (surtout celle de droite)... arrêtez donc de diffuser leurs visages et noms afin qu'ils tombent dans l'oubli une bonne fois pour toute, ils ne méritent pas que l'on parle d'eux! Par contre ce sont plutôt les victimes qu'il ne faut pas oublier et à qui il faudrait rendre hommage... :(

  • realite le 20.10.2016 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Weg stop photos de ses personnes svp

  • propagande le 20.10.2016 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arreter svp de montrer leurs gueules !!! on ne doit pas se rappeler d eux seule la mémoire des victimes doit nous rester en tete

Les derniers commentaires

  • Minettsdapp le 21.10.2016 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème, c'est le Darknet (p.ex. TOR) où l'on peut tout se procurer ce qu'il y a d'illégal.

  • propagande le 20.10.2016 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arreter svp de montrer leurs gueules !!! on ne doit pas se rappeler d eux seule la mémoire des victimes doit nous rester en tete

  • realite le 20.10.2016 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Weg stop photos de ses personnes svp

  • Réaliste le 20.10.2016 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Esct-ce que le CAT va compter aussi ce que coûte Salah Abdeslam à la société française ? On est vraiment obligé de payer un mec 24h/24 pour le surveiller et éviter qu'il se fasse du mal ?

    • ont subie gentil ,, le 20.10.2016 17:13 Report dénoncer ce commentaire

      a cayenne il y a de la place et il me couteras moins cher ,francois ,mais pour sa il faut se reveiller ??

    • N imp le 20.10.2016 19:06 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes bien moyenâgeux tous les deux. Il y a des pays où des régions qui le sont encore mais nous, nous targuons d avoir évolué.

  • Eric le 20.10.2016 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi le CAT ? Quand on regarde leur site on ne sait pas, ça parait transparent, mais pas du tout. C'est non officiel, mais société ou association ? Partant de là d'où sorte-t'il leurs infos quel est leur légitimité ?