En France

25 octobre 2017 09:03; Act: 25.10.2017 10:52 Print

Macron, avec Juncker, au chevet de la Guyane

Six mois après le mouvement social qui a paralysé la Guyane, Emmanuel Macron s'y rend, en compagnie du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

storybild

Six mois après le mouvement social qui a paralysé la Guyane, Emmanuel Macron s'y rend, en compagnie du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Six mois après le mouvement social qui a paralysé la Guyane, Emmanuel Macron se rend à partir de jeudi au chevet de ce vaste territoire français d'Amérique du sud en grande difficulté, en compagnie notamment du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Il s'agit du premier voyage outre-mer du chef de l’État, si l'on excepte le déplacement en urgence aux Antilles après l'ouragan Irma.

Ce territoire, situé à 7 000 km de Paris, grand comme le Portugal (83 000 km²) et comptant environ 254 000 habitants, accumule difficultés et retards: immigration clandestine massive venant du Brésil, du Surinam ou d'Haïti, insécurité croissante, communes enclavées, services de santé défaillants, système scolaire inadapté, taux de chômage très élevé (23%).

Conférence ultramarine

Cette situation explosive a poussé des Guyanais exaspérés à mener, en mars-avril, un vaste mouvement de blocage du territoire. Le 21 avril, l'Accord de Guyane a acté un plan d'urgence de 1,08 milliard d'euros. Mais «tous les problèmes n'ont pas été réglés», souligne le collectif dans une lettre adressée à M. Macron, à qui il a demandé audience. Le collectif a par ailleurs annoncé un rassemblement mercredi et une marche jeudi à Cayenne.

Le chef de l’État français sera accompagné par Jean-Claude Juncker, invité comme lui à la XXIIe conférence annuelle des Régions ultrapériphériques (RUP, les neuf territoires ultramarins de l'Union européenne), présidée par le président de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre.

(L'essentiel/AFP)