Coronavirus en France

08 avril 2020 15:44; Act: 08.04.2020 16:06 Print

Macron pris dans un bain de foule: «Consternant»

Lors d'une visite dans un centre de soins, le président français est apparu sans masque et entouré de dizaines de personnes. L'Élysée tente d'éteindre la polémique.

Sur ce sujet
Une faute?

Emmanuel Macron s'est-il mis en danger lors de sa visite dans un centre de soins en Seine-Saint-Denis, mardi? Si le président français portait bien un masque lors de sa rencontre avec le personnel soignant, il est apparu à visage découvert à sa sortie. En outre, des images montrent le chef de l'État saluer plusieurs dizaines de personnes agglutinées autour de lui, au mépris des règles de distanciation sociale. Les mains jointes, le président a exhorté les habitants à respecter les règles et à rentrer chez eux. Une scène qui a suscité incompréhension, inquiétude et colère sur les réseaux sociaux.

En tête de la fronde, on retrouve sans surprise Marine Le Pen. La présidente du Rassemblement national (RN) a fustigé sur Twitter le comportement d'Emmanuel Macron, le qualifiant d'«absolument consternant».

Ancien Gilet jaune emblématique devenu porte-parole du parti Debout la France, Benjamin Cauchy s'est également emporté sur le réseau social: «Encore 1 427 décès du Covid-19 aujourd'hui, et Macron va faire un bain de foule sans masques. Mais quel pantin!».

Sur le plateau de l'émission «Punchline» sur la chaîne C8, la docteure Brigitte Milhau s'est également indignée: «Comment peut-on nous demander de porter des masques, de respecter nos distances de sécurité (...) et soi-même ne pas respecter les règles?» a-t-elle déploré. Le gouvernement dit vouloir «relativiser cette polémique que Marine Le Pen ne manquera pas de relayer». Il explique qu'aucune reconnaissance des lieux n'avait été effectuée avant le déplacement de Macron à Pantin.

«Nous travaillons dans des conditions dégradées, sans préparation. C'est pour ça que cette scène a pu se dérouler», indique une source au Parisien. Le chef de l'État n'a toutefois aucune intention de se murer dans ses bureaux. «Le président va continuer à se déplacer, il doit se déplacer. Mais on apprend lors de chaque déplacement», poursuit cette source.

(L'essentiel/joc/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • louis le 08.04.2020 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le département du 93, ou les gens, surtout certains jeunes s'en balancent du confinement et qui crachent sur le police lorsqu'ils sont contrôlés ou caillassés par ces mêmes bandes. Ensuite lorsqu'ils sont atteints par le virus, ce sont les premiers à passer aux urgences !!!

  • covichan le 08.04.2020 16:39 Report dénoncer ce commentaire

    c'est une insulte pour les gens qui respectent les règles ou ceux qui ont pris des PV pour des raisons absurdes. de qui se moque t'il ?

  • Inacceptable le 08.04.2020 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde autour de lui, devrait pourtant porter un masque, non ?

Les derniers commentaires

  • Bobzesnob le 10.04.2020 01:40 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ceux que cela interesse, le féminin de docteur c'est doctoresse et non ce vocable affligeant de docteure ! Il serait temps de respecter la langue française à défaut de respecter le confinement.

  • ceraphyn le 09.04.2020 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Frank Z Vous avez oublié : rouvrir les bagnes à Cayenne.

  • arthur le 09.04.2020 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    si seulement le covid-19 pouvait nous venger de son laxisme en début de crise, une bonne fièvre serait suffisant.

  • Le clog le 09.04.2020 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Marty McFly, pourquoi BOJO n'a pas reçu l'antidote ?

  • Netmattmir le 09.04.2020 07:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne me laisse jamais je dis jamais enfermer chez moi je ne comprends pas pourquoi vous les français vous acceptez un emprisonnement volontairement...

    • Realité le 09.04.2020 08:28 Report dénoncer ce commentaire

      On comprend pas ce que tu dis...

    • Mr C le 09.04.2020 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      Venez vivre en France, lorsque vous aurez payé 135 euros puis 200 puis 6 mois de prison ferme, peut être que vous comprendrez mieux.