En France

25 janvier 2019 08:30; Act: 25.01.2019 12:32 Print

Macron s'invite dans un débat avec 250 habitants

Le président français s'est invité, jeudi soir, à un débat citoyen dans une bourgade de la Drôme. Tous les sujets ont été évoqués.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président français Emmanuel Macron a joué jeudi les invités-surprises dans un débat-citoyen avec des «gilets jaunes» près de Valence. Pendant 3h15, debout et micro en main, il a balayé un grand nombre de préoccupations dans un échange avec quelque 250 personnes. Impôt sur la fortune (ISF), chômage, jusqu'au glyphosate: une multitude de thématiques ont été abordées dans la maison des associations de Bourg-de-Péage, fief du ministre de l'agriculture Didier Guillaume, qui l'accompagnait.

Comme il l'avait fait avec des élus à Bourgtheroulde ou à Souillac pendant plus de six heures, il a défendu ses choix, reconnaissant des «erreurs» et assurant qu'il allait changer les «mauvaises choses». Il a encore une fois pris soin d'étudier des cas personnels, comme celui d'un handicapé qui lui a montré sa feuille de revenus, ou d'écouter un participant qui lui a parlé à l'oreille.

«Simulacre»

Si l'ambiance était globalement détendue et bienveillante, il a été interpellé parfois vivement sur certains sujets comme l'ISF. «Je ne l'ai pas fait pour faire un cadeau à des gens». «Eh bien, si», lui ont répondu plusieurs personnes. Lui: «Non, ce n'est pas vrai». «Si», a insisté l'audience. Cette rencontre «montre la volonté du président (...) d'être au contact avec les gens. Le panel n'a pas été trié», a assuré M. Guillaume à la presse à l'issue de la réunion.

Certains restaient toutefois sceptiques. Comme le vice-président des Républicains (LR) Damien Abad, qui a dénoncé un «simulacre», où «l'on s'invite chez des amis». Le débat était filmé, contrairement au déjeuner-débat organisé auparavant entre M. Macron et une soixantaine d'élus, dont le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. Pas de caméras non plus pour le tête-à-tête inédit entre les deux hommes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • thierry 57 le 25.01.2019 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    merveilleux 250 personnes jouaient a la belotte dans une salle il a vu de la lumiere et est rentre c est magnifique …………..

  • DarkAngel le 25.01.2019 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très mignon Macron! Pas trop facile d’essayer de redresser une France encrée dans un socialisme profond !

  • bizarre bizarre le 25.01.2019 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    si Macron est là, c'est que des gens ont voté pour lui, et bizarrement quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour lui

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 25.01.2019 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre Président a compris le message et va à la rencontre des citoyens.

  • Rouget de Lisle le 25.01.2019 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai regardé ce débat et je dois avouer qu'il a de la répartie. Nous, les gilets jaunes, avons raison de ne pas y participer. Il nous démolirait, car il connait bien les sujets. Pour participer il faudrait être un expert. C'est pas mon cas.

  • Letzebuerger le 25.01.2019 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mes respects pour les français qui luttent paisiblement contre les inégalités qui dominent aussi en France, je me demande pourquoi ces manifestations n'ont pas lieu dans d'autres pays de l'UE?

  • Steph le 25.01.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est socialiste aussi !!!

  • bizarre bizarre le 25.01.2019 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    si Macron est là, c'est que des gens ont voté pour lui, et bizarrement quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour lui

    • Moi moi le 25.01.2019 12:12 Report dénoncer ce commentaire

      si, moi. Et ce serait à refaire, je le referais