En France

14 juillet 2020 13:54; Act: 14.07.2020 15:03 Print

Masque obligatoire «dans les lieux publics clos»

Emmanuel Macron souhaite que le port du masque soit «obligatoire dans tous les lieux publics clos» à partir du 1er août, a-t-il indiqué mardi.

storybild

Macron «recommande à tous de porter le masque au maximum quand ils sont dehors». (photo: AFP/Ludovic Marin)

Sur ce sujet
Une faute?

«On le fait dans les transports, ça marche très bien, mais c'est un peu erratique dans les lieux publics clos (...) ça veut dire qu'il faut que les choses s'organisent», a souligné lors d'un entretien sur TF1 et France 2 M. Macron, qui a «recommandé à tous nos concitoyens de porter le masque au maximum quand ils sont dehors et, a fortiori, quand ils sont dans un lieu clos».

«Nous sommes sortis du premier pic (...) tout le pays s'est mobilisé et nous avons des résultats, puisqu'on a réussi à endiguer le virus et à retrouver une vie presque normale», a souligné le chef de l'Éat.

Mais «aujourd'hui nous avons des inquiétudes, a-t-il souligné, avertissant qu'il «y a des indices (que) ça ré-accélère, nous avons des signes que ça repart quand même un peu», par exemple le taux de contamination par personne infectée a récemment repassé légèrement au dessus de 1 (une personne infectée contamine plus d'une autre personne, donc l'épidémie augmente).

Des confinements locaux seulement

Rappelant que «la meilleure prévention c'est les gestes barrières», M. Macron a dit «souhaite(r) que dans les prochaines semaines on rende obligatoire le masque dans tous les lieux publics clos (...) par exemple à partir du 1er août».

Mais «nous serons prêts» en cas de survenue d'une éventuelle deuxième vague, a assuré le chef de l’État. «Nous avons à la fois les stocks et les approvisionnements qui sont sécurisés et nous avons l'organisation au plus près du terrain, qui permettrait de faire face à une recrudescence, si elle était là».

En revanche, d'éventuels nouveaux confinements se feraient localement, a-t-il assuré, avec pour consigne «d'isoler le plus localement possible et donc le plus vite possible».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bibiche le 14.07.2020 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi attendre ???

  • lobop le 14.07.2020 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    mais alors, pourquoi est ce qu'aujourd'hui dans le défilé il n'y avait quasiment personne avec un masque?

  • petite plume le 14.07.2020 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si l’état de crise avait été prolongé, il n’aurait pas fallu attendre le 1er Août pour que cela soit effectif .

Les derniers commentaires

  • fabi le 15.07.2020 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on est un peu censé, on attend pas le 1er août !!!

  • moien le 15.07.2020 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait temps, Mr Macron, mais il ne fallait pas attendre ... et certainement pas faire ce défilé du 24 juillet sans masques .... On critique le Luxembourg, mais c'est juste car toute la population se fait tester sue les chiffres augmentent. vous pensez que le virus s'arrête aux frontières belges et françaises ? Alors oui les masques ne servent peut-être à rien ... mais quelle autre solution ? Hausse du virus depuis les ouvertures bar et café ? Il faut respecter les gestes barrières, mais cela ne sera sans doute pas suffisant... Mais bon, certaines personnes préfèrent quand même partir en vacances , à tout prix n'est ce pas ?

  • Mosellan le 15.07.2020 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi attendre ? parce qu'il faut s'organiser et laisser cette fois ci le temps à ceux qui accueillent du public dans des lieux clos d'embaucher des gardiens et surveillants, de faire fabriquer et d'installer des panneaux de communication... La précipitation n'arrange rien... rien n'empêche par contre les visiteurs de se masquer dès à présent...

  • @vengeur masque le 15.07.2020 07:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est justement pour les situations où les distances ne peuvent pas être respectées. Bien entendu qu'à lui seul le masque ne suffit pas. Et puis en protégeant les autres, vous vous protégez indirectement !

  • rebelle le 15.07.2020 07:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop tard pourquoi ??? Soyez surtout conscients que l on a de la chance que ce virus ne soit pas si mortel sinon on serait déjà tous morts avant le confinement car je vous rappelle qu à ce moment là pas de masques pour personnes pendant 4 ou 5 mois avant le confinement !!!! Alors pour moi le masque ne sert à rien !!!