Craintes en France

07 décembre 2018 13:00; Act: 07.12.2018 14:36 Print

«Manifester n'est pas casser», rappelle un clip

À moins de 24 heures d'une mobilisation à hauts risques des «gilets jaunes», le gouvernement français a diffusé, vendredi, un clip sur les réseaux sociaux.

Sur ce sujet
Une faute?

À moins de 24 heures d'une mobilisation à hauts risques des «gilets jaunes», le gouvernement français rappelle dans un clip diffusé vendredi, sur les réseaux sociaux, que «manifester, ce n'est pas casser». La vidéo s'ouvre sur l'image de «gilets jaunes» manifestant dans le calme. «L'expression des revendications est fondamentale en démocratie», peut-on lire, alors que défilent les images de manifestations, parfois anciennes, notamment de camions des forces de l'ordre traversant une foule les applaudissant.

«Mais manifester ce n'est pas casser», poursuit le clip. «Ce n'est pas casser notre patrimoine», insiste-t-il, alors qu'apparaît l'image du visage détruit d'une Marianne de l'arc de triomphe, qui a fait le tour du monde, après les violences lors de la manifestation à Paris, le 1er décembre.

Des éléments «radicaux»

Ce n'est pas non plus «casser nos commerces», «nos biens», ni «notre République», ou «soi-même se mettre en danger», est-il énuméré, sur fond d'images de dégradations, de heurts et de biens incendiés lors de manifestations des «gilets jaunes». Le clip, d'une trentaine de secondes, se clôt sur un appel à «respect(er) les règles du droit de manifester», consultables sur le site www.service-public.fr.

Le gouvernement a multiplié ces derniers jours les appels au calme à l'approche d'une nouvelle journée de mobilisation, samedi, alors que la précédente, le 1er décembre, avait donné lieu à une explosion de violences à Paris. «Tout laisse à penser que des éléments radicaux, des factieux, vont à nouveau tenter de se mobiliser», samedi, a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, justifiant un dispositif sécuritaire «de grande envergure».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandro le 07.12.2018 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a certainement de nombreux gens qui manifestent de façon exemplaire, juste pour exprimer leurs craintes, leurs attentes. Par contre, il y a des inconscientsqui transforment leur frustration personnelle en violence. En fait, ils cassent tout et ne se rendent pas que la collectivité, soit eux-mêmes, doit le payer ensuite !

  • Samedi 8 décembre 2018 le 07.12.2018 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Le peuple désire un véritable changement. Mais rien, juste des petites mesures...

  • TooBad le 07.12.2018 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les français qui payeront d'une manière ou d'une autres les réparations, les différents manques à gagner et la dégradations de l'image de leur pays. Ils comprendront jamais, tant pis pour eux.

Les derniers commentaires

  • mandela le 08.12.2018 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gandhi Mandela Balavoine malcom x Martin Luther Jung Coluche etc .. tous revendiquait dénonçaient les abus et ont manifesté pour changer le monde pas juste envers les plus pauvres pointent les plus riches de profiter d abuser des démunis

  • francais le 07.12.2018 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le peuple comme tu dis ne comprend pasgrand chose au principe du vivre ensemble. L’état c’est pas le président et ses ministres, l’état c’est le peuple, l’argent entre avec les taxes et sort avec les aides et les services publiques, la sécu etc... les revendications c’est cotiser moins et recevoir plus, complètement ridicule...

  • Samedi 8 décembre 2018 le 07.12.2018 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Le peuple désire un véritable changement. Mais rien, juste des petites mesures...

    • Quel peuple le 08.12.2018 00:29 Report dénoncer ce commentaire

      Quel peuple? Moins de 100 000 personnes dans la rue et parmi eux des centaines de casseurs désirent un véritable changement? Qu'ils aillent voter la prochaine fois plutôt que de démolir bâtiments, monuments et forces de l'ordre! On ne peut pas voter tous les ans seulement pour faire plaisir aux extrémistes!

  • peine perdue le 07.12.2018 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    se comporter en personne civilisée, c'est trop en demander à certains.

  • Mets Ta Cagoule le 07.12.2018 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens qui manifestent à visage couvert ont quelques choses à se reprocher. Interdisons de manisfester à visage couvert et il y aura 10x moins de casse. Les casseurs se croient intouchables car ils sont masqués, à visage découvert ils feraient moins les malins sachant que tout est filmé de nos jours.