Yann Moix

08 novembre 2019 15:05; Act: 08.11.2019 15:13 Print

«Mes parents me servaient mes excréments»

Invité à l'émission «Balance ton post», ce jeudi 7 novembre, l'écrivain Yann Moix s'est confié sur les nombreuses violences subies par ses parents lorsqu'il était enfant.

Sur ce sujet
Une faute?

Muet depuis que les querelles familiales ont explosé avec la parution de son autobiographie «Orléans», dans lequel il raconte les violences physiques et les humiliations subies par ses parents lorsqu'il était enfant, l'écrivain a tenu à donner sa version de l'histoire sur le plateau de Cyril Hanouna.

Pour l’événement, c'est dans une véritable mise en scène que l'ancien chroniqueur d'«On n'est pas couché» a fait ces révélations sordides.

«J'ai été massacré»

Sans tabou, Yann Moix s'est épanché sur tous les détails de son livre en dévoilant les maltraitances dont il a été victime entre l'âge de 2 à 16 ans, expliquant qu'il était le bouc-émissaire de ses parents. «J'ai été massacré. J'ai dû retirer des choses du livre pour être crédible, sinon on ne m'aurait jamais cru».

Et lorsque Cyril Hanouna lui demande des exemples, ses déclarations font froid dans le dos. «Ils me servaient mes excréments dans une assiette à table et me frappaient à coup de fils électriques. Je renversais une petite cuillère, c'était un crime, et les conséquences étaient des humiliations, j'étais enfermé dehors en slip la nuit. Ils m’emmenaient et m'abandonnaient dans la forêt... Ils m'emmenaient à l'école en pyjama».

Des propos qui ont été soutenus par sa grand-mère, pour qui Yann a toujours été un petit garçon affectueux que l'on humiliait sans cesse, à côté de son frère Alexandre, «le faux jeton». Cependant, Yann dit ne pas en vouloir à son frère qu'il considère comme une «victime passive». L'écrivain sera bientôt chroniqueur dans l'émission «De quoi je me mêle» sur C8, aux côtés d'Éric Naulleau.

(sl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoComent le 08.11.2019 18:17 Report dénoncer ce commentaire

    Écrire est pour de nombreuses victimes une sorte de thérapie, une façon d'évacuer la souffrance et surtout les souvenirs qui rongent. C'est utile pour les victimes mais également pour nous afin qu'on ne fasse plus semblant de ne rien voir quand tous les signes sont là, aujourd'hui encore de nombreuses personnes fragiles sont victimes de maltraitance, enfants, personnes âgées ou isolées, etc..., et notre indifférence nous rend complice de leurs bourreaux

  • robertnorbert le 08.11.2019 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peu importe s’il a été difficile on ne fait pas cela. Si ça a débuté à 2 ans il a réagit à des attaques et donc il n’est pas non plus responsable d’avoir été difficile. Beaucoup auraient certainement tout cassé et fait moultes fugues, drogues et suicide

  • FullmétalJF le 08.11.2019 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends comment on peut en venir à étaler toutes ces insanités privées du temps très passé sur la place publique. Il s'enfonce dans la gadoue - ne soyons pas trivial - ce monsieur.

Les derniers commentaires

  • cerise le 09.11.2019 20:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste pour lui

  • Ca veut dire le 09.11.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Qu il ne tirait pas la chasse?

  • patience le 09.11.2019 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quoi bon lire une livre bourré de souffrances réelles. Lire c est un moyen de s évader et pas d endosser les souffrances des autres. A chacun sa peine. Courage Monsieur. Nous prions pour vous

    • Vecchiolino le 09.11.2019 09:58 Report dénoncer ce commentaire

      FullmétalJF Je suis d'accord avec vous ça suffit assez de boue...

  • livingMan le 08.11.2019 23:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @qui sème le vent.... c’est justement l’inverse qu’il faut voir. Il est peut être devenu insupportable et ingérable a cause d’une éducation dysfonctionnelle. Lés enfants apprennent par mimétisme !

  • timb le 08.11.2019 21:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Écrire est la meilleure façon d exprimer les souffrances de pointer et balancer . Je suis victime de maltraitance au travail