Covid en France

20 février 2021 16:34; Act: 20.02.2021 16:46 Print

Nice et ses environs confinés les week-​​ends?

Le gouvernement français envisage un reconfinement partiel et localisé dans les Alpes-Maritimes, en raison d'une flambée du nombre de cas de Covid dans le secteur.

storybild

En visite à Nice, le ministre français de la Santé envisage un confinement local. (photo: AFP/Valery Hache)

Sur ce sujet
Une faute?

Nice et les Alpes-Maritimes sous cloche? Pour contrer la flambée du Covid-19 sur place, le gouvernement envisage de confiner pendant les week-ends la cinquième ville de France et ses environs, une mesure jusqu'alors inédite à l'échelon local en métropole. En visite dans un hôpital niçois, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué samedi qu'il avait demandé au préfet de «continuer la concertation avec l'ensemble des élus du territoire» en vue de «mesures complémentaires» qui pourraient être prises avant dimanche soir. Ces mesures peuvent aller «d'un couvre-feu renforcé à un confinement local le week-end», a ensuite précisé le ministre sur Twitter.

Le maire LR de Nice, Christian Estrosi, qui accompagnait le ministre sur place, s'est dit favorable à de telles mesures, déjà diversement accueillies par les habitants. «Je n'ai pas du tout envie d'être reconfinée, j'ai envie de continuer à vivre normalement», a ainsi confié à l'AFP Audrey Chazalette, 31 ans, chargée de comptes dans le tourisme à Nice. D'un autre côté, «on est pressés que ça se finisse», commente Simon Lemer, 24 ans, conseiller en gestion de patrimoine. «À un moment, il faut prendre des mesures, que ce soit assez strict, et qu'on sorte de là une bonne fois pour toutes».

Toujours rien en Moselle

Le taux d'incidence de l'épidémie dans la métropole de Nice est particulièrement élevé: il dépasse 700 cas positifs pour 100 000 habitants, soit plus de trois fois la moyenne nationale (190). Avec de tels taux, «le confinement local est une hypothèse sur la table», a observé M. Véran, soulignant que le gouvernement pouvait être amené à prendre des «décisions plus territorialisées» dans des lieux où «le virus circule beaucoup, vraiment beaucoup».

En Moselle, département qui connaît aussi une flambée du Covid avec un taux d'incidence jusqu'à plus de 280, le ministre de la Santé avait aussi évoqué mi-février la possibilité d'un confinement local ou de la fermeture des écoles, soumis à la concertation avec les élus locaux. Mais pour l'instant, le préfet a simplement décidé d'augmenter les contrôles d'application des mesures sanitaires et le nombre de tests réalisés.

«Pas de relâchement malgré le beau temps»

Outre-Mer, un confinement local est en vigueur à Mayotte depuis le 5 février, pour au moins trois semaines, pour faire face à l'apparition des variants sud-africain et britannique. Au niveau national, «la tendance sur les trois derniers jours n'est pas bonne, elle n'est plus bonne», a déploré M. Véran, soulignant qu'on avait compté vendredi «plus de 3 000 cas supplémentaires par rapport au vendredi de la semaine précédente».

Selon des parlementaires de la majorité, qui ont participé vendredi à une vidéo-conférence avec la présidence de la République, l'Élysée se donne 8 à 10 jours pour décider si les contraintes actuelles doivent être relâchées ou au contraire resserrées. En attendant, le respect des gestes barrières reste impératif, a martelé samedi Olivier Véran. Et ce même si la météo très printanière de ce week-end pourrait inciter les Français à multiplier les rassemblements en plein air.

Policiers mobilisés

«Il y a des gens sur la Promenade des Anglais qui parfois ne portent pas le masque, parce qu'ils viennent profiter du bon air et qu'ils ont peut-être le sentiment qu'au bord de l'eau ils ne risquent rien. C'est faux!», a souligné M. Véran. «Faites attention, protégez-vous, partout», a-t-il répété. «Pas de relâchement malgré le beau temps», a également twitté la préfecture de police de Paris, qui a annoncé le déploiement de 4 000 fonctionnaires «tout au long du week-end» pour multiplier les contrôles dans la capitale et sa banlieue, et notamment empêcher «tout attroupement dans les espaces verts».

Les «activités physiques en groupes d'adultes» sont interdites dans les parcs et jardins, ainsi que tout regroupement de plus six personnes, a rappelé la préfecture, soulignant que les contrevenants s'exposaient à 135 euros d'amende. À Lyon, la préfecture a interdit la consommation d'alcool samedi après-midi sur la voie publique dans le centre-ville, afin de limiter les rassemblements autour des débits de boissons, jugés «propices à la diffusion épidémique».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Violette le 20.02.2021 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @christophe complètement de votre avis, ils avaient tout l’été pour anticiper à la place de brasser du vent!

  • viel homme. le 20.02.2021 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Torturer est devenue via le virus un malin plaisir.Le peuple doit vivre quelques années avec ce virus le nombre de morts n a pas augmenté a cause du virus dans le monde,au contraire .Tous ces gens hospitalisés maintenant est causé ,la faute au premier confinement. L année prochaine des drôles de maladies vont apparaîtrent. Neurologiques.

  • chiens aboient et les porcs mangent le 21.02.2021 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @@Vindulux=Luxo Il dit « Franchement oui et cest bien que vous nous payer nos vacances avec vos impots je trouve. Je ne vous dit pas merci car cest pour le dedomagement causé par vos commentaires qui pique les yeux . Ah oui bientot Fuerte Ventura :-)... » vous êtes prof et vous faites autant de fautes pour un salaire si élevé !? Pas étonnant que les jeunes soient classés en dessous de la moyenne au classement pisa . Pensez peut être plus à vous former, à vos cours plutôt qu’à vos vacances..

Les derniers commentaires

  • lynn le 22.02.2021 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @foutage Heureusement que je ne vis pas en appartement! Je ne supporte pas le bruit et j’aime la tranquillité et les grands espaces. Et l’arrière pays offre de belles opportunités!

  • viceversa le 22.02.2021 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    la France copie les mesures turques, le confinement pendant le weekend. c'est un bon choix, car cela fait vraiment de l'effet.

  • blu le 22.02.2021 08:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bin beaucoup vont se mettre en maladie pour sortir aux heures hors couvre feu et en semaine. C’est déjà le cas je pense.

  • Tout et son contraire le 21.02.2021 22:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les Parisiens sont allés en vacances sur le littoral pendant les 2 semaines précédentes, sont rentré chez eux et maintenant que les locaux sont en vacances: confinement.....

  • effet boule de gomme cercle vicieux le 21.02.2021 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    «Nous n’avons rien connu de tel depuis plus de 100 ans» L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et soyez moins égoïste. Dans les toilettes des aéroports,Un type contaminé sort des toilettes touche la porte des toilettes sans se laver les mains, puis s assois partout touche à tout à l aéroport que d autres mains toucheront, il contaminera des milliers millions qui toucheront d autres choses que des mains toucheront