En France

23 avril 2018 10:01; Act: 23.04.2018 10:23 Print

Nordahl Lelandais a-​​t-​​il un lien avec Lucie Roux?

Lucie Roux, introuvable depuis 2012, a séjourné dans le même hôpital psychiatrique que Nordahl Lelandais, au même moment. La sœur de la disparue craint le pire.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Lucie Roux, 43 ans, séjournait dans un hôpital psychiatrique près de Chambéry (Savoie) lorsqu'elle s'est évanouie dans la nature, le 16 septembre 2012. Or, il se trouve que Nordahl L. se trouvait au même moment dans le même établissement que la quadragénaire. Il y était traité pour des problèmes de dépression et d'alcoolisme. La médiatisation des affaires Maëlys et Arthur Noyer a mis la puce à l'oreille d'une amie de Lucie Roux.

Elle a alors contacté l'avocat de la famille de la disparue: «Selon elle, Lucie a déjeuné plusieurs fois, avant sa disparition, avec une amie et Nordahl L. Elle affirme être prête à apporter son témoignage aux enquêteurs», explique Me Christian Saint-André au Dauphiné Libéré. L'homme de loi a décidé d'alerter le procureur de la République de Chambéry: il se pourrait bien que l'ex-militaire et Lucie Roux se connaissaient.

«Cela fait vraiment beaucoup de coïncidences»

À la lumière de cette nouvelle piste, la sœur de Lucie Roux se dit très troublée: «Mon espoir maintenant, c'est que l'enquête soit rouverte (...) Il est donc confirmé un lien entre ma sœur et Nordahl L. Ils étaient peut-être amis. Ça ajoute de l'horreur à l'horreur (...) Relier cette disparition avec un homme qui a tué une petite fille et un jeune militaire, cela suscite chez moi de l'effroi», a-t-elle réagi dans Le Parisien, sous couvert de l'anonymat.

Souffrant de phobie sociale, Lucie Roux a quitté l'hôpital le 16 septembre 2012 sans son téléphone, sans argent et sans ses lunettes. La quadragénaire a simplement emmené avec elle un petit sac à dos, comme si elle partait en balade. Depuis, la Française est introuvable. Son compte en banque n'a plus montré le moindre mouvement et son corps n'a jamais été retrouvé. Dans un premier temps, sa sœur a pensé à un réseau de prostitution, «car elle était assez jolie», explique-t-elle. «Ensuite, je me suis dit que Lucie s'était peut-être suicidée et qu'elle s'était cachée pour mourir (...) Mais aujourd'hui, avec les affaires Nordahl L., je vois les choses autrement. Cela fait vraiment beaucoup de coïncidences», relève-t-elle. La sœur de la disparue conclut: «Ça fait froid dans le dos. Je ressens des sentiments ambivalents. On a envie que ce soit lui pour savoir ce qui est arrivé à ma sœur et pas envie que ce soit lui, car on refuse aussi de penser au pire».

(L'essentiel/joc)