France

03 décembre 2021 13:13; Act: 04.12.2021 12:44 Print

De nouvelles révélations accablent Hulot

La fille d'une ancienne ministre est prête à témoigner sur sa rencontre cauchemar avec l'ancien présentateur vedette, accusé de viols et d'agressions sexuelles par plusieurs femmes.

storybild

Nicolas Hulot a été ministre de la Transition écologique et solidaire dans le gouvernement Philippe, sous Emmanuel Macron.

Sur ce sujet
Une faute?

Les révélations se succèdent concernant le comportement de Nicolas Hulot avec les femmes. Une semaine après la diffusion d'une enquête donnant la parole à quatre présumés victimes de ses agissements dans l'émission «Envoyé Spécial», le magazine «Paris Match» publie à son tour un témoignage glaçant. La fille d'une ancienne ministre aurait subi une agression lors de la campagne présidentielle de 2006.

«Il lui avait donné rendez-vous chez lui, dans son appartement parisien. Elle ne s'est pas méfiée parce que je le connaissais bien». Sauf que le présentateur vedette aurait profité de cette confiance pour tenter un baiser avant de poursuivre la jeune fille autour du canapé: «Elle était furieuse, elle l'a raconté ensuite en le traitant de pauvre type. Il avait osé lui dire qu'à lui, on ne disait pas non», témoigne l'ancienne membre du gouvernement Jospin. La victime présumée se dit prête à témoigner sur les agissements de l'écologiste de 66 ans.

«Une phrase de drague lourde»

Par ailleurs, le magazine français donne la parole à plusieurs personnalités du monde politique et médiatique. La plupart dépeignent «un homme à femmes». Chez les écologistes, certains vont jusqu'à reconnaître que «le problème Hulot» était connu. Enfin, il y a ce témoignage d'Audrey Pulvar, journaliste et adjointe au maire de Paris: «Je savais que Nicolas était un homme à femmes qui draguait tout ce qui bougeait». Elle même a subi «une phrase de drague lourde».

Autant de révélations qui ne risquent pas d'arranger l'image de Nicolas Hulot, qui a décidé de quitter la vie publique, anticipant la tempête médiatique. Mais ces nouveaux éléments pourraient également nourrir un dossier d'instruction, alors qu'une enquête préliminaire a été lancée par le parquet de Paris.

(th/L'essentiel)