Covid-19

25 février 2021 20:26; Act: 26.02.2021 09:30 Print

Paris va proposer trois semaines de confinement

La mairie de Paris va proposer au gouvernement un confinement de 3 semaines dans la capitale, afin «d'avoir la perspective de tout rouvrir».

storybild

Un nouveau confinement se profile à Paris. (photo: AFP/Stephane de Sakutin)

Sur ce sujet
Une faute?

Plutôt qu'un confinement le week-end, une mesure «très contraignante sur le plan de l'impact sociétal et assez peu efficace sur le plan sanitaire», le premier adjoint préfère «un confinement tout court» à Paris, de façon à «vraiment redonner de l'oxygène et avoir la perspective dans trois semaines de tout rouvrir», tout en conservant des mesures de protection sanitaire.

«On ne peut pas s'imposer de vivre dans une semi-prison pendant des mois. Il faut maintenant prendre des décisions courageuses», a déclaré l'adjoint de la maire PS, Anne Hidalgo, après l'annonce par le Premier ministre Jean Castex de la mise sous «surveillance renforcée» de Paris, comme 19 autres départements, face à la remontée épidémique.

Ces territoires pourront faire l'objet de mesures de confinements locaux à partir du week-end du 6 mars si la situation continuait à se dégrader, après «concertations avec les élus», a ajouté le chef du gouvernement.

Si la méthode du gouvernement d'engager le dialogue entre préfets et élus locaux «est la bonne», Emmanuel Grégoire estime que «la situation actuelle, qui nous semble un tout petit peu attentiste, est la pire parce que ce sont des demi-mesures avec des mauvais résultats».

«Explosion des chiffres»

La mairie, également favorable à «un retour au télétravail de façon obligatoire» et à des mesures «ciblées, avec discernement et à durée limitée» vis-à-vis des commerçants, entend faire remonter ses propositions au gouvernement en début de semaine prochaine, après dialogue avec l'Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture de police au cours du week-end.

Interrogé jeudi soir sur les déclarations d'Emmanuel Grégoire, l'entourage du Premier ministre a décliné tout commentaire, renvoyant simplement à «la concertation préfet/élus».

L'adjointe à la Santé Anne Souyris (EELV) a dit à l'AFP craindre une «explosion des chiffres» du Covid-19 dans la capitale avec la rentrée scolaire, lundi, et la progression du variant britannique, alors que le taux d'incidence y est déjà supérieur au seuil d'alerte maximale.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le même coup le 25.02.2021 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    MDR cela fait un an qu'on nous fait le coup. On nous prend vraiment pour des imbéciles. La france a déjà annoncé que le confinement durera jusqu'à l'été au moins

  • Jean II le 25.02.2021 21:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Asphyxier encore les gens 3 semaines et faire croire après qu'ils vont tout ouvrir . Quelle naïveté .

  • stefan le 25.02.2021 22:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les hollandais on gagné leurs procès contre les confinement et le couvre feu...donc ils ouvrent tout. a quand le reste du monde

Les derniers commentaires

  • Tkt le 26.02.2021 19:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois certain commentaire, je me dis que le covid n'a pas fait assez de victime...

  • GRAND Maître le 26.02.2021 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    FAKE news ! c'est annulé.

  • @Resident Evil le 26.02.2021 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème de la recherche publique est systémique, structurel. Les financements étatiques de la recherche sont réduits au minimum. Les États délèguent la recherche médicale appliquée aux labos privés et ensuite nos médecins de famille prescrivent ce que les commerciaux des labos leur demandent de prescrire. Les récents scandales sanitaires avec le Médiator etc sont liés à cet état de fait, les études des labos oublient parfois d'indiquer des effets secondaires graves, car il faut vendre toujours plus et plus cher. À voir si les "vaccins" ne seront pas au cœur d'un nouveau scandale. Cette épidémie est révélatrice de la corruption qui gangrène les rapports entre les labos pharma et les gouvernements des pays riches.

  • Mister Goal le 26.02.2021 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simplement politique .Hidalgo ( future candidate aux présidentielles) espère juste que Macron soit obligé de confiner plus tard et dire « vous avez vu , nous on l’avait dit avant » , alors que la politique du gouvernement est d’éviter le confinement (car situation économique trop compliquée) . Seul les vaccins nous sortiront de cette situation « je confine / je ne confine plus »

  • Taka le 26.02.2021 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Les c... ça ose tout. Et au bout de 3 semaines devinez qui attendra les parisiens au bas de leur immeuble??