France

17 avril 2019 08:50; Act: 17.04.2019 12:09 Print

Perdus, préservés: les trésors de Notre-​​Dame

Outre les dégâts infligés à sa structure, voici - en attendant l'inventaire exhaustif en cours - le point sur les trésors sauvés ou perdus de Notre-Dame.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Perdue

- La flèche de la cathédrale, signature emblématique du monument avec ses 93 mètres rajoutée par l'architecte Eugène Viollet-Leduc en 1859-1860, s'est effondrée lundi, peu avant 18h.

- L'ensemble de la charpente a été détruit

Endommagés

- La toiture a été très largement sinistrée.

- Une partie de la voûte s'est effondrée, selon Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris. Mais le ministre de la Culture, Franck Riester, a estimé mardi après-midi que ce qui en reste devrait «a priori tenir».

- Le grand orgue du XVe siècle - cinq claviers, 109 jeux et près de 8 000 tuyaux - est sauvé, même si sa structure a souffert, recouverte par des gravats, de la poussière et de l'eau. Le petit orgue, qui se trouvait sous la flèche, a été fortement endommagé par le feu, selon l'un des trois organistes titulaires de la cathédrale, Philippe Lefèvre, qui joue depuis 35 ans à Notre-Dame.

Sauvés

- Les deux beffrois ont tenu, qui abritent les quatre cloches de la cathédrale, évitant la chute irrémédiable de tonnes de bronze dont celle du célèbre bourdon, 13 tonnes à lui seul.

- Le coq reliquaire de la flèche de la cathédrale qu'on croyait fondu dans l'incendie a été retrouvé mardi dans les décombres. Selon une source au ministère de la Culture citée dans le Parisien, «il est cabossé mais vraisemblablement restaurable. Comme, il est enfoncé, on n'a pas encore pu vérifier si les reliques s'y trouvent encore».

- Les reliques dont la plus précieuse, la Sainte Couronne d'épines posée, selon la croyance des catholiques, sur la tête de Jésus peu avant sa crucifixion. Elle se compose d'un «cercle de joncs réunis en faisceaux et retenus par des fils d'or, d'un diamètre de 21 centimètres, sur lequel se trouvaient les épines», selon le site de la cathédrale. Deux autres reliques, un morceau de la Croix et un clou de la Passion, ont été sauvés ainsi que la tunique de Saint Louis.

- L'ensemble des œuvres d'art conservées dans la partie «trésor» de la cathédrale, dont une Visitation de Jean Jouvenet (1716), chef d'œuvre du XVIIIe siècle et vestige du chœur baroque de la cathédrale.

- La Pieta monumentale du sculpteur Nicolas Coustou située derrière l'autel: cette Vierge éplorée, recueillant sur ses genoux le corps du Christ descendu de la croix, commandée par Louis XIV selon le vœu de son père Louis XIII, a été réalisée entre 1712 et 1728.

- Les seize statues des douze apôtres et des quatre évangélistes, qui ornaient le toit: elles venaient tout juste d'arriver à Périgueux (sud-ouest) pour y être restaurées. Elles avaient été installées, lors de la reconstruction de la flèche, par Viollet-le-Duc.

- Les trois rosaces: des vitraux qui représentent les fleurs du paradis construites au XIIIe siècle, puis rénovées à plusieurs reprises. Les rosaces nord et sud, les deux plus grandes, font 13 mètres de diamètre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge le 17.04.2019 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    Content pour "eux".

Les derniers commentaires

  • Le Belge le 17.04.2019 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    Content pour "eux".