Sur la côte atlantique

07 mars 2019 15:46; Act: 07.03.2019 16:05 Print

Plus de 700 dauphins sont morts

Depuis janvier 2019, le nombre de cadavres de dauphins retrouvés augmente. «On va approcher les 800 d'ici la fin de la semaine», déplore Olivier Van Canneyt, un biologiste.

storybild

Le nombre de dauphins retrouvés morts est en hausse. (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

Trois à quatre milles dauphins ont été tués dans le golfe de Gascogne, selon Olivier Van Canneyt, biologiste à l’observatoire Pelagis de La Rochelle. «On va approcher les 800 d'ici la fin de la semaine», avertit-il à Franceinfo.

Venant se nourrir de poissons, les dauphins se retrouvent coincés dans les mailles des filets des marins, venus pêcher. Ce problème n'est pas inconnu et le serait même depuis 20 ans selon le biologiste. Celui-ci s'intensifie depuis ces quatre dernières années. «On en trouve tous les jours», précise le chercheur. Les dauphins sont découverts avec des nageoires entaillées par les filets, mais peuvent parfois être tranchées par les couteaux des marins, utilisés pour les dégager des filets. Des symptômes tels que l'asphyxie ont été relevés.

Crainte de disparition de l'espèce

Une solution a été trouvée pour contrer ce phénomène: le "pinger", un appareil qui émet un son repoussant les dauphins. Bien qu'il soit efficace, il n'est «pas adapté» pour la pêche au filet maillant calé, selon le chercheur.

À cette allure, l'espèce pourrait devenir menacée, «ce sont des animaux qui ont un taux de croissance faible, un taux de reproduction faible, les dauphins, ça ne se reproduit pas comme les anchois. Une femelle, au cours de sa vie, va mettre au monde cinq à six petits, sur une période de vingt à vingt-cinq ans», regrette Olivier Van Canneyt.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mistic le 07.03.2019 21:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut pêcher intelligemment. Mais je ne connais pas d’être humain intelligent.

  • Simoes le 07.03.2019 21:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Citoyen,!!!! Quelle ignorance, Ils sont sur cette terre bien plus longtemps que nous qui ne sommes qu‘une espèce dévastatrice.

  • Fiona57 le 09.03.2019 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que l'homme minimisera la souffrance et la perte animale, rien ne changera au contraire ! Cela se vérifie malheureusement en mer, mais aussi dans les abattoirs, les poulaillers, les zoos etc ….. Ce que l'homme fait subir aux animaux est horrible et le minimiser ou l'ignorer est dangereux !

Les derniers commentaires

  • Fiona57 le 09.03.2019 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que l'homme minimisera la souffrance et la perte animale, rien ne changera au contraire ! Cela se vérifie malheureusement en mer, mais aussi dans les abattoirs, les poulaillers, les zoos etc ….. Ce que l'homme fait subir aux animaux est horrible et le minimiser ou l'ignorer est dangereux !

  • Vert de vert le 08.03.2019 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    Le truc, c'est que les dauphins ont faim et que tous les bancs de poissons sont pêchés par les bateaux de pêche. Tant que les dauphins n'auront pas leur lieu de pêche sans aucun chalutier, le massacre continuera. Il faut créer des sanctuaires marins permettant la reproduction des poissons et lieu de chasse exclusive pour les animaux marins. C'est évident, mais le fera t'on?

  • Amaury le 08.03.2019 00:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @citoyen Il suffit de se nourrir de produit locaux et de poissons dans ce cas qui ne sont pas péché au filet, et travailler près de chez soi,...il faut pas tomber dans l’extrémisme

  • Logique Implacable le 07.03.2019 21:35 Report dénoncer ce commentaire

    Les pêcheurs se passeraient bien de la concurrence des dauphins. Apparemment ils ne les aiment pas. Il faudrait tracer tous les bateaux et tous les dauphins pour que cela cesse. Ou bien attendre qu'il n'y ait plus de dauphin. Ça marche aussi....

  • Simoes le 07.03.2019 21:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Citoyen,!!!! Quelle ignorance, Ils sont sur cette terre bien plus longtemps que nous qui ne sommes qu‘une espèce dévastatrice.