En France

30 novembre 2017 16:29; Act: 30.11.2017 16:45 Print

Pour «se venger», il crève des milliers de pneus

Un homme de 45 ans a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi à Bordeaux, soupçonné d'avoir crevé les pneus d'au moins 1 100 voitures, peut-être jusqu'à 6 000.

storybild

L'homme pourrait avoir crevé les pneus de jusqu'à 6 000 voitures depuis 2011. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'interpellation, vers 2h dans le centre de Bordeaux alors que l'homme semblait prêt à repasser à l'acte, intervient au terme de trois ans d'enquête, depuis que la police avait été alertée sur la possibilité d'un creveur en série, après une forte succession de crevaisons, et la pétition de riverains d'un quartier.

L'homme, qui a reconnu les faits lors de sa garde à vue, pourrait avoir crevé les pneus de jusqu'à 6 000 voitures depuis 2011, mais les enquêteurs ont surtout travaillé pour l'heure sur la base de 1 100 plaintes liées à des faits qui pourraient lui être imputés.

Sans profession

Le suspect, un Bordelais sans profession, opérait nuitamment à l'aide d'un fin poinçon, crevant surtout les pneus des voitures côté trottoir. L'enquête a été rendue difficile par le fait qu'il sévissait de manière irrégulière, par cycles «d'activité», parfois intense, alternant avec de longues période d'inactivité, en divers points de l'agglomération, à Bordeaux, Talence, Villenave d'Ornon, souvent «choisis» et dépourvus de caméras de surveillance.

Il n'a, d'après les premiers éléments de l'enquête, guère offert d'autre explications pour ses actes qu'une «amertume à divers titres envers la société», et une «volonté de revanche», a-t-on précisé de source proche de l'enquête. Le suspect a été placé en garde à vue pour dégradation volontaire de biens privés, dans l'attente d'un rendez-vous judiciaire.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DOUDOU le 30.11.2017 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de crever les pneus il ferait mieux de chercher du boulot...On le condamne à rembourser les propriétaires des véhicules....

  • NDYE le 30.11.2017 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Remboursement des dommages causés et en guise de travaux d'intérêt général, le faire travailler gratuitement dans un garage au remplacement de pneus !

  • Logique le 30.11.2017 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Tout simplement lui faire payer les dégâts. Ça le calmera ou pas ...

Les derniers commentaires

  • N@t_33 le 30.11.2017 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis une des « victimes » identifiée grâce à ma plainte mais je me fais guère d’illusions ... ne travaillant pas. il ne pourra me rembourser mais des voisins avec de plus grosses voiture en ont eu pour bcp plus cher . il faut savoir que ce triste sire aimait les petites rues a sens unique, étroites , peu éclairées et sans caméra. il manque de courage ...

  • NDYE le 30.11.2017 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Remboursement des dommages causés et en guise de travaux d'intérêt général, le faire travailler gratuitement dans un garage au remplacement de pneus !

    • Vérodu57 le 01.12.2017 07:48 Report dénoncer ce commentaire

      bonne idée

  • Jean II le 30.11.2017 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @La Mouche . Tout à fait d'accord avec vous !

  • La Mouche le 30.11.2017 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Remboursement des dommages causés et travaux d'intérêt général pour lui réapprendre la valeur travail... ça lui ferait du bien !

  • Peace & Love le 30.11.2017 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes qui se vengent sont responsables de leur vie frustrante. Maintenant il devra payer, et sa vie sera encore plus nulle.