En France

14 septembre 2018 07:30; Act: 14.09.2018 09:34 Print

Macarons, mugs, crayons made in France de Macron

L'Élysée propose à la vente, à partir de ce week-end, une cinquantaine de produits dérivés pour financer la rénovation de ses bâtiments.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Ce lancement de produits siglés «Élysée» coïncide avec les Journées du patrimoine, avec l'installation d'une boutique éphémère dans la cour du palais ouvert au public et la mise en place d'un site de vente en ligne (boutique.elysee.fr). Une première gamme de 56 produits, dont 30 coûtent moins de 15 euros, est proposée en collaboration avec une vingtaine de fabricants français, comme Le slip français (cabas et tee-shirts siglés président ou première dame), le chocolatier Pierre Hermé (macarons aux couleurs tricolores), Lip (montre aux insignes de l'Élysée) ou Omy (livrets de coloriage)...

À partir de 2019, ces sociétés pourront directement distribuer ces produits sous licence via leurs réseaux de boutiques ou à l'étranger. «Cette distribution plus large offrira un rayonnement toujours plus important à la marque, aux valeurs républicaines, à la culture française et à ses savoir-faire emblématiques», souligne l'Élysée.

Sur chaque produit vendu, la présidence touchera un pourcentage de redevance (12% du prix) qui «sera affecté à des projets de restauration de l'Élysée», un ensemble de bâtiments vieux de 300 ans nécessitant remise aux normes ou rafraîchissement. L'Élysée rejoint ainsi le rang des grandes institutions qui exploitent déjà le filon des produits dérivés, comme l'Assemblée nationale, qui dispose d'une boutique à Paris, ou l'ONU. La marque «Présidence française» avait déjà été déposée par l'Élysée sous Nicolas Sarkozy en mars 2010, pour des objets comme des porte-clés, stylos ou timbres, mais avec une ambition commerciale bien plus limitée.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • aux armes citoyens le 14.09.2018 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    Vu les tarifs, pas sur que les sans-dents puissent ne fussent que se permettre un Tshirt.... 55 euros c'est ABUSE

  • la truie le 14.09.2018 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi pas un slip avec la tête de M. Macron....

  • Trust le 14.09.2018 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Quand la République devient une startup...

Les derniers commentaires

  • Et vlan ! le 14.09.2018 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je commence, de plus en plus, à avoir la nostalgie de... Sarkozy

    • bobo énervant le 14.09.2018 14:58 Report dénoncer ce commentaire

      Apparemment vous n'êtes pas très nombreux dans ce cas

  • Roger le 14.09.2018 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je veux aussi des macarons de Macron!

  • Luxo le 14.09.2018 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg le fait aussi ,mais nos gadgets sont plus beaux.

    • Vindulux le 14.09.2018 15:27 Report dénoncer ce commentaire

      c'est vrai pour une fois, les gadgets du Luxembourg sont plus beaux

    • Jerome le 14.09.2018 15:31 Report dénoncer ce commentaire

      comme quoi, encore une fois la france est à la traine derrière le Luxembourg

  • Django le 14.09.2018 10:25 Report dénoncer ce commentaire

    Oh oui...Ca, il me le faut! Mdr

  • Florent SCHROEDER le 14.09.2018 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve cela plutôt pas mal comme idée pour financer les travaux du Palais de l'Elysée plutôt que de passé par l'argent public. En plus, les produits ont l'air sympa avec une pointe d'humour et d'autodérision !