Télévision en France

25 juin 2020 15:36; Act: 25.06.2020 15:50 Print

Raoult menace de quitter le plateau de Bourdin

Le chantre de l'hydroxychloroquine était l'invité ce jeudi matin du pugnace journaliste français. L'échange a été très tendu entre les deux hommes.

Sur ce sujet
Une faute?

L'interview du professeur Didier Raoult par Jean-Jacques Bourdin ce jeudi matin sur BFM TV/RMC promettait des étincelles. Il y en a eu. Le ton est monté progressivement après une question posée par le pugnace journaliste. «Vous avez dit (…) on n’a pas soigné les gens. C’est-à-dire que vous affirmez que des médecins ont tué des patients, s’ils n’ont pas soigné», a-t-il demandé au chantre de l'hydroxychloroquine. «Gardez vos déductions pour vous-même et pas pour moi», a répondu le directeur de l'IHU Méditerranée Infection de Marseille.

Énervé ensuite par les questions de Jean-Jacques Bourdin sur sa popularité, l'infectiologue lui rétorque: «Vous avez déjà soigné quelqu'un dans votre vie ? Vous avez déjà sauvé quelqu'un? Non, alors calmez-vous, calmez-vous». L’échange évolue alors en bataille d’ego et devient très tendu.

À la question du présentateur «donc on tue des gens ?», Didier Raoult indique qu'il va quitter le plateau: «Écoutez on ne tue pas des gens. Vous allez me le répéter dix fois, je vais me lever et m’en aller». Le microbiologiste ira jusqu'à se lever de son siège, avant de se rasseoir. «Vous êtes tellement mesquin», a-t-il lâché à Jean-Jacques Bourdin, en fin d’interview.

L'interview complète:

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nemrod le 25.06.2020 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Pas mal de journalistes dont Bourdin ont la fâcheuse habitude de se la 'pêter'. N'écoutent pas les réponses et coupent à tout bout de champs la personne interviewée. Rendant ainsi le dialogue impossible. Ces échanges tournent plus souvent en interrogatoire qu'une réelle information. On peut comprendre que les personnes interviewées soient agacées et finissent par quitter le plateau.

  • Brubru le 25.06.2020 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce docteur n a pas l air d etre apprecié? Est ce parce qu il dit la verité?

  • sami le 25.06.2020 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait le laisser repondre au lieu de le bombarder de questions non?

Les derniers commentaires

  • alex le 26.06.2020 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il se fait payer pour les interviews il ne va pas refuser ?

  • livingMan le 26.06.2020 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur ce coup là, le Pr Raoult a raison. Bourdin essaye de faire dit ce qu’il n’a pas dit. Il y a clairement une différence entre ne pas soigner et tué ! Après pour le fond , il y a matière à débattre.

  • censuré le 26.06.2020 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour information Bourdin est viré de son poste la matinale par sa radio. Ecoutez l'interview du professeur Raoult par les députés ( 3 heures) vraiment intéressante

  • médias de plus en plus médiocres le 26.06.2020 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Comment soigner quelqu'un s'il n'y a pas encore d'antidote? Je ne comprendrai jamais comment des gens intelligents peuvent se rendre encore de de telles émissions de telles chaînes.

  • Lisa le 26.06.2020 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce Bourdin ou boudin est vraiment irrespectueux je n'ai pas d'autre mots pour le décrire