France

16 août 2018 22:10; Act: 17.08.2018 10:30 Print

Sauvée de la noyade par son petit-​​fils de 9 ans

Mireille, 65 ans, doit la vie à son «petit héros», qui a fait preuve d'une lucidité rare au moment où sa grand-mère faisait un AVC dans la piscine familiale.

storybild

Image d'illustration. (photo: Oscar del Pozo)

Sur ce sujet
Une faute?

«Au début, j'ai cru qu'elle me faisait une blague», raconte Matthéo, 9 ans, au moment de se remémorer cette journée du 6 août dernier qui aurait pu tourner au drame. Le garçon jouait tranquillement avec sa grand-maman dans la piscine familiale à Lezoux (Puy-de-Dôme), lorsque son aïeule, Mireille, 65 ans, a fait un accident vasculaire cérébral (AVC), rapporte «La Montagne».

En se rapprochant de sa grand-mère, Matthéo a vite remarqué que quelque chose clochait: «J'ai vu qu'elle était bizarre. Elle avait les yeux à moitié fermés et la bouche déformée». Ni une, ni deux, le petit homme aux 30 kilos tout mouillés a pris son courage à deux mains, parvenant à ramener sa mamie sur les marches de la piscine.

Après être sorti de l'eau pour aller appeler sa maman Sandrine, alors en courses au moment des faits, Matthéo raconte avoir ensuite vu le corps de Mireille glisser à nouveau dans la piscine: «Je l'ai ramenée une seconde fois sur les marches».

Entre-temps, sa mère alertait les secours qui une fois sur place ont constaté que la sexagénaire faisait un AVC. Après six jours à l'hôpital de Clermont-Ferrand, Mireille a pu regagner son domicile sans aucune séquelle. «Au final, c'est une belle histoire car sans Matthéo, je serais morte noyée. C'est mon petit héros», conclut-elle.

(L'essentiel/jfe)