Camélia Jordana

17 janvier 2021 15:22; Act: 19.01.2021 15:50 Print

Ses propos sur «l'homme blanc» font scandale

La chanteuse française Camélia Jordana a une nouvelle fois déclenché une polémique, avec un discours jugé raciste, dans une interview.

Sur ce sujet
Une faute?

En pleine promotion de son nouvel album, Camélia Jordana a suscité la controverse à l'occasion d'une interview au Nouvel Observateur. Évoquant le contenu féministe de ses dernières productions, la chanteuse française de 28 ans a d'abord confié «qu'elle demanderait pardon, si elle était un homme»: «Je questionnerais les peurs, et je prendrais le temps de m’interroger», a-t-elle poursuivi, avant de tendre vers un discours encore plus polémique.

«Les hommes blancs sont, dans l'inconscient collectif, responsables de tous les maux de la Terre», a-t-elle déclaré. Une phrase qui n'a pas manqué de faire réagir. De nombreuses personnalités et anonymes ont ainsi dénoncé le «racisme» sous-jacent de la native de Toulon.

La Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) estime d'ailleurs qu'il s'agit «d'une déclaration inconsciente». Si d'aucuns ont appelé à une lecture contextualisée de cette phrase en insistant sur «l'inconscient collectif», preuve selon eux que Camélia Jordana explique un état de fait plus qu'un point de vue, d'autres y voient une volonté de polariser les différentes positions politiques sur la question identitaires. Pour nombre de ses détracteurs, Camélia Jordana saisit l'opportunité de faire un «buzz», afin de booster les ventes de son nouvel album.

L'artiste qui est aussi comédienne avait déjà déclenché un débat de société en mai dernier avec ses propos sur la police. Elle avait alors déclaré «ne pas se sentir en sécurité face à un flic». «Des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau», avait-elle enchaîné, ce qui avait fait réagir le ministre français de l'Intérieur de l'époque, Christophe Castaner.

(th/L'essentiel)