En France

30 juin 2017 10:51; Act: 30.06.2017 12:30 Print

Simone Veil, icône du féminisme, est morte

Rescapée des camps de concentration, puis ministre de la Santé et présidente du Parlement européen, Simone Veil est morte ce vendredi, à 89 ans, à son domicile.

op Däitsch
Sur ce sujet

Simon Veil est morte. La rescapée des camps de concentration souffrait depuis plusieurs années de la maladie d'Alzheimer. L'ancienne ministre française restera comme celle qui a défendu la loi sur l'avortement en France. Ce soir du 28 novembre 1974, elle devient une icône du féminisme français. Elle tient bon, malgré les injures. Face à l'assemblée nationale, Simone Veil ne vacille pas. Alors ministre de la Santé du gouvernement Chirac, elle défend avec conviction son projet de loi sur l'Interruption volontaire de grossesse (IVG), qui dépénalise l'avortement.

Sur les bancs de l'assemblée, alors plus masculine qu'aujourd'hui avec 9 députées sur 490 élus, les noms d'oiseaux fusent, dans son propre parti. Les débats, houleux et tendus, durent trois jours et deux nuits. Certains camarades de parti de Simone Veil lancent des évocations abjectes aux camps de concentrations, l'insultent de la façon la plus vulgaire. Mais la protégée de Jacques Chirac, qui a dû insister auprès du président Giscard d'Estaing pour l'intégrer au gouvernement, garde la tête haute.

«Il suffit d'écouter les femmes»

«Je m'excuse de le faire devant cette assemblée, presque exclusivement composée d'hommes: aucune femme ne recourt de gaité de cœur à l'avortement. Il suffit d'écouter les femmes. C'est toujours un drame, cela restera toujours un drame», lance-t-elle pour défendre son texte. Celui-ci sera finalement adopté le 29 novembre 1974, grâce surtout aux voix de l'opposition. L'avortement est dépénalisé, n'est plus laissé aux «faiseuses d'anges» et leurs aiguilles à tricoter. Et Simone Veil a remporté son combat.

Ce n'était d'ailleurs pas son premier. Née en 1927 dans une famille juive de Nice, elle est arrêtée, le 30 mars 1944, à 16 ans, par des SS. Le reste de sa famille est arrêté par la Gestapo quelques heures plus tard. Envoyée avec sa mère et ses sœurs à Bobrek puis Auschwitz, Simone Veil perd ses parents et son frère dans les camps de concentration. Elle survit, avec ses deux sœurs, et revient en France en mai 1945. Elle entamera ensuite une carrière judiciaire, puis politique dans le parti centriste.

Présidente du Parlement européen

Après son passage au ministère de la Santé, Simone Veil devient la première présidente du Parlement européen élue au suffrage universel. Une belle revanche pour l'ancienne déportée, qui a souffert des guerres qui ont déchiré l'Europe pendant sa jeunesse. Elle occupera ce poste de 1979 à 1982. Elle reviendra ensuite au gouvernement, à nouveau à la Santé, de 1993 à 1995.

Jusqu'à ce que la maladie d'Alzheimer l'atteigne, elle continue à défendre la mémoire de la Shoah. Également membre du Conseil constitutionnel, cette femme lettrée et cultivée est également élue à l'Académie française. Lors de son discours de réception, en 2010, Jean d'Ormesson rappellera la manière dont Simone Veil avait été injuriée par les députés, en 1974. Et comment elle en était sortie grandie et digne. Jusqu'à la fin de sa vie, elle restera parmi les personnalités préférées des Français. Elle était encore troisième en janvier 2016 dernier. «Ma mère est morte ce matin à son domicile. Elle allait avoir 90 ans le 13 juillet» a indiqué son fils Jean Veil.

Le discours de Simone Veil sur l'IVG

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 30.06.2017 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle Grande Dame.

  • Emi le 30.06.2017 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour tout Madame!

  • Lucy le 30.06.2017 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Une femme au destin improbable poussé par une force incroyable! Un modèle pour toutes! Bravo et merci Madame Veil pour ces leçons...

Les derniers commentaires

  • Honolulu le 30.06.2017 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Un destin hors norme pour cette illustre dame qui marquera l'Histoire de France pour longtemps. Repose en paix Simone.

  • coco le 30.06.2017 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Madame

  • a mon avis le 30.06.2017 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous aurez sûrement une très jolie place près des anges . Un grand merci , vous étiez et vous êtes une TRÈS GRANDE DAME !!!

  • marie ange le 30.06.2017 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Condoléances à sa famille. Merci Madame

  • fidel le 30.06.2017 13:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Nous vous aimons Madame" Merci beaucoup.