France

30 septembre 2020 15:38; Act: 30.09.2020 16:05 Print

«Tenue correcte»: un sondage fait polémique

L’Ifop (Institut français d’opinion publique) a réalisé une enquête dans laquelle il demande quelle tenue serait adéquate pour les élèves. Les réactions n’ont pas manqué.

storybild

L'enquête fait polémique.

Sur ce sujet
Une faute?

Un sondage réalisé par l’Ifop (Institut français d’opinion publique) suscite la polémique. Mais, une fois n’est pas coutume, ce sont les questions qui font réagir et non les résultats.

L’étude a été commandée par l’hebdomadaire Marianne et contient plusieurs questions parmi lesquelles: «Souhaitez-vous que les lycées publics autorisent ou interdisent aux filles le port des vêtements suivants dans l’enceinte de leur établissement?». Accompagnées de pictogrammes, les tenues proposées sont le «No bra» (un haut sans soutien-gorge au travers duquel la pointe des tétons est visible), un haut avec décolleté plongeant, un «Crop top» (tee-shirt laissant apparaître le nombril) ou un haut laissant apparaître les bretelles du soutien-gorge.

Vague de réactions

Le sondage rebondit sur la polémique née ces dernières semaines autour de la manière de s’habiller des lycéennes, à la suite d’interdiction de certaines écoles de tenues jugées «indécentes». La publication de l’étude a suscité de nombreuses réactions et les réseaux sociaux se sont enflammés.

Jean-Luc Mélenchon, président de La France insoumise s’en est pris au magazine: Marianne, le journal antidictature vestimentaire des islamistes, se lance dans les sondages propagande pour la dictature des puritains. Effet miroir contre la liberté des femmes. Sectarismes jumeaux», a-t-il tweeté.

Pour Ségolène Royal, le questionnaire est affligeant de bêtise et de sexisme. «Des dessins réduisant les jeunes filles à leurs seins et leur jupe et réduisant les jeunes hommes au voyeurisme. Nos jeunes, filles et garçons, sont plus respectables, libres et sains que ces dénonciations glauques». Le Parti communiste a lui «hâte d’avoir le même sondage sur les dessous masculins qu’il faut pour aller à l’école».

Face à ce torrent de critiques, l’institut de sondage a réagi sur Twitter. Il a assuré qu’il «mesure depuis plusieurs décennies le soutien des Français aux mouvements sociaux qui agitent le pays». Réaliser un sondage sur le thème de «la tenue des lycéennes» est donc apparu pertinent, car il correspondait au cœur des revendications du mouvement». Concernant les pictogrammes, l’Ifop explique avoir utilisé des images par défaut qui figuraient déjà dans d’autres études.

(L'essentiel/20minutes)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Irina70 le 30.09.2020 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a le droit de s’habiller comme on le souhaite mais quand même en tant que jeun femme il faut réfléchir un minimum et se dire que pour aller au lycée pas besoin de mettre une robe courte ou un décolleté plongeant gardez ca plutôt pour une sortir ou pour votre chéri ...

  • Charles Monteverdi le 30.09.2020 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quelques années, on dira aux jeunes femmes, vos mains sont des objets de désir puis vos lobes d’oreilles etc.. Où va t-on ? Quel terrible retour en arrière. Que les mères éduquent leurs fils. Le point est là. Uniquement.

  • Sergent Piper le 30.09.2020 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Retour du port de la blouse , elle cachera les signes de richesses et mettra les élèves au même niveau, la polémique sera close.

Les derniers commentaires

  • 641914.316006 le 02.10.2020 06:30 Report dénoncer ce commentaire

    Les meilleurs groupes de musique à Aurillac (15000, Cantal)› aurillac Translate this page Trouvez un groupe de musique à Aurillac (15000, Cantal). Vous cherchez à animer votre soirée sur Aurillac et êtes à la recherche de musiciens ? Vous êtes au ...

  • sondage suivant le 01.10.2020 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    il faut peu-être aussi se demander pourquoi certaines jeunes filles ont envie de s'habiller comme ça... 1. pour plaire aux garçons? 2. pour faire comme leurs copines? 3. pour elles-mêmes (vraiment?) 4. autres?

  • alex le 01.10.2020 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    A force que va t'il se passer ? Une loi va être votée et l'uniforme va faire son apparition comme çà tout le monde va gagner ou la blouse grise descendant au genou va réapparaitre.

  • femme le 01.10.2020 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les chemises ouvertes Torse nu dans la cour Le jeans qui moule les parties intimes Le pantalon trop bas (vu du caleçon) Voir les tétons à travers les t-shirt/chemises Les tank top (marcels) « cela risquerait de distraire les filles »

  • Chantal le 01.10.2020 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    Sondage à jeter à la poubelle. Ici il ne fait mention que des jeunes filles, hors il me semble que l'école concerne également les garçons. Le premier point concernant le "no bra" est absolument hallucinant. Si , en tant que femme, je ne souhaite pas porter de soutien-gorge car cela me dérange, ou tout simplement car c'est meilleur pour la santé de mes seins, je ne porte pas de soutif.. Laissez nos sous-vétements tranquille, je ne suis pas excitée à la vue d'un téton masculin qui pointe, si c'est le cas des jeunes hommes revoyez leurs éducation...

    • MikeD le 01.10.2020 14:37 Report dénoncer ce commentaire

      En plus la mise en oeuvre d'une telle mesure poserait plus de problèmes qu'elle n'apporterait de solutions