En France

16 juillet 2019 21:44; Act: 17.07.2019 11:17 Print

Un automobiliste de Paris condamné pour agression

L'automobiliste avait vu rouge, au volant de sa voiture, sur un passage pour piétons où se trouvaient un malvoyant et son accompagnateur, le 16 juin dernier.

Sur ce sujet
Une faute?

Un automobiliste a été condamné mardi, à des amendes et à une suspension de permis, pour avoir agressé un homme aveugle et son frère auxquels il avait refusé la priorité, à un passage pour piétons parisien. Le tribunal correctionnel a condamné cet Espagnol de 68 ans, retraité du bâtiment, pour «violences volontaires sur personne vulnérable» ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de quatre jours, à 2 000 euros d'amende dont 1 000 avec sursis et 18 mois de suspension de permis.

Il l'a également condamné à deux amendes, de 750 euros pour violences sans ITT sur le frère jumeau du piéton aveugle, qu'il avait giflé, et 250 euros pour le refus de priorité. Il devra verser 1 800 euros de dommages et intérêts à l'aveugle, 1 500 à son frère et 1 000 euros chacun au titre des frais de justice.

«Enlève tes lunettes, je vais te frapper»

L'affaire avait trouvé un écho médiatique grâce à une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, filmée par un policier en civil qui roulait à vélo avec une GoPro allumée. Celle-ci montre un aveugle s'engageant avec un accompagnateur sur un passage pour piétons dans le XIIe arrondissement, le 16 juin. Une berline noire frôle les deux hommes, leur coupant la priorité. L'accompagnateur donne un coup sur le toit de la voiture qui s'arrête.

Le chauffeur descend et agresse physiquement et verbalement l'accompagnateur, lui assénant des claques. Il s'en prend également à l'homme aveugle, lui criant: «Enlève tes lunettes, je vais te frapper».

Un témoin essaie d'intervenir ainsi que l'épouse de l'automobiliste. Lorsque le témoin annonce qu'il va appeler la police, l'homme et la femme remontent dans leur voiture et s'en vont.

Des excuses

«Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, je me suis très mal comporté», a résumé le prévenu, contrit et demandant «pardon». «J'étais dans un état de colère». Le piéton aveugle, qui a craint d'être frappé sans pouvoir évaluer la situation, a expliqué avoir ressenti a posteriori un «stress» élevé, s'être plusieurs fois «refait le film».

Trois associations ou fédérations défendant les aveugles ont été déboutées, le tribunal estimant que si «la vulnérabilité» du piéton aveugle était apparente, «aucun élément ne démontre que le prévenu avait conscience qu'il était non-voyant ou mal-voyant» lorsqu'il l'a menacé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Idiote le 17.07.2019 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Dixit : "grâce à une vidéo filmée par un policier en civil". Il faut m'expliquer à moi ce qu'à fait ce "policier" pendant tout ce temps. La vidéo est assez longue pour se faire une idée...

  • Jean II le 17.07.2019 06:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage que je n'étais pas sur le terrain ! je lui aurait appris le respect à cet espagnol

  • lynn le 16.07.2019 22:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le policier en civil qui filme au lieu de porter secours!!! Lamentable!!!

Les derniers commentaires

  • QuandMeme le 18.07.2019 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    le gars se prend 3 giffles, ITT de quatre jours ... LOL

  • Idiote le 17.07.2019 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Dixit : "grâce à une vidéo filmée par un policier en civil". Il faut m'expliquer à moi ce qu'à fait ce "policier" pendant tout ce temps. La vidéo est assez longue pour se faire une idée...

  • David le 17.07.2019 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    c pas assez trop facile les excuses !!!!

  • massimo le 17.07.2019 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    super il faudrait plus de cas dénoncer sur paris c'est la ville plus violante de France

  • Eric le 17.07.2019 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien fait !