Dans un lycée en France

07 novembre 2019 18:44; Act: 08.11.2019 15:27 Print

Un bourdon a déclenché une alerte attentat

Apeurées par un insecte entré dans leur classe, des adolescentes ont complètement paniqué et provoqué un spectaculaire effet boule de neige, mardi, à Aix-en-Provence.

Sur ce sujet
Une faute?

Un incident surréaliste est survenu mardi après-midi, dans un lycée d'Aix-en-Provence (sud). Voyant un gros bourdon tournoyer dans leur classe, des élèves de seconde (NDLR: première année) ont paniqué. Le professeur refusant d'ouvrir la porte pour laisser sortir l'insecte, certaines adolescentes ont poussé des cris stridents. D'autres se sont même précipitées vers le fond de la salle pour fuir la bête. «On est 31 filles dans cette classe. Certaines ont la phobie des gros insectes. Et le prof ne voulait pas qu'on sorte. Alors on a crié!», raconte Romane à France Bleu.

Ces hurlements et cette agitation ont fortement inquiété les élèves et les enseignants présents à l'étage inférieur. L'effet boule de neige était lancé. Croyant à un attentat, un prof de philosophie a appliqué les consignes de confinement prévues dans ces cas-là. Pour ne rien arranger, certains lycéens ont sorti leur téléphone et envoyé des messages et des vidéos à leurs proches. Alertés, des parents ont appelé la police, qui a rameuté toutes les équipes disponibles, même la BAC (Brigade anticriminalité).

Une douzaine d'officiers ont débarqué dans l'établissement, certains étant armés de fusils d'assaut. Rapidement, le responsable de la vie scolaire est intervenu pour calmer le jeu: personne n'était en danger, c'était une simple histoire de bourdon. Une fois les esprits apaisés, un adjoint du commissaire s'est rendu dans la classe «attaquée» par l'insecte. «Le policier nous a fait la morale. Il nous a demandé d'être plus zen la prochaine fois», raconte une élève. Ce quiproquo aura toutefois eu le mérite de prouver que les consignes en cas d'attentat ont été bien appliquées, et que la police a réagi rapidement.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ah ! le 07.11.2019 22:25 Report dénoncer ce commentaire

    Le bourdon a été arrêté. Il a été placé en garde à vue pour une durée de 48 heures. Ses intentions ne sont pas encore connues, l'enquête est en cours.

  • Zebra3 le 07.11.2019 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça dégénère de pire en pire chaque jour, la débilité a vitesse grand V, au rythme où c'est parti l'humanité ça a sa perte droit dans le mur !!!!!

  • Bourde le 08.11.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai grandi là-bas et même fait une année dans ce lycée. Il y ont des bourdons de taille respectable, genre gros frelons, qui peuvent facilement donner la pétoche à des ados. De là à mobiliser la brigade anti-criminalité, ouais vous y êtes allés un peu fort les enfants là.

Les derniers commentaires

  • Bourde le 08.11.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai grandi là-bas et même fait une année dans ce lycée. Il y ont des bourdons de taille respectable, genre gros frelons, qui peuvent facilement donner la pétoche à des ados. De là à mobiliser la brigade anti-criminalité, ouais vous y êtes allés un peu fort les enfants là.

  • Zebra3 le 07.11.2019 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça dégénère de pire en pire chaque jour, la débilité a vitesse grand V, au rythme où c'est parti l'humanité ça a sa perte droit dans le mur !!!!!

  • Ah ! le 07.11.2019 22:25 Report dénoncer ce commentaire

    Le bourdon a été arrêté. Il a été placé en garde à vue pour une durée de 48 heures. Ses intentions ne sont pas encore connues, l'enquête est en cours.

  • baboun le 07.11.2019 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un bourdon peut piquer gravement une personne allergique. prudence.

    • @baboun le 08.11.2019 12:34 Report dénoncer ce commentaire

      Ca pourrait etre tres grave une piqure de bourdon. Surtout que les bourdons ne piquent pas.

  • Mimi le 07.11.2019 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hhh les petites bêtes ne mangent pas les grosses ????