Village en France

03 mars 2021 14:49; Act: 03.03.2021 18:17 Print

Un groupe d'enfants de 6 à 7 ans sème la terreur

Des parents, enseignants et élèves s'inquiètent de l'attitude d'un groupe d'enfants, multipliant insultes et violences dans un petit village de l'Eure.

storybild

Il est question de violences physiques et verbales sur leurs petits camarades, mais aussi sur les enseignants et le personnel de la cantine. (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

Saint-Éloi-de-Fourques, petit village de l'Eure qui compte un peu plus de 500 âmes, fait parler de lui depuis quelques jours. La raison? Un groupe d'élèves de 6 à 7 ans fait vivre un enfer dans sa classe de CP-CE1 qui compte 22 enfants, au sein de l'école primaire de la commune. Les faits, rapportés par plusieurs médias français, ont débuté à la rentrée de septembre 2020 et la situation n'a cessé de se dégrader depuis.

Il est question de violences physiques et verbales sur leurs petits camarades, mais aussi sur les enseignants et le personnel de la cantine. Dans le réfectoire, les chaises et objets volent, un élève ayant même été menaçant avec un couteau selon une représentante des parents d'élèves interrogée par le quotidien local Paris-Normandie. De quoi traumatiser les autres enfants et les encadrants, dans un cycle scolaire de CP-CE1 important en matière d'enseignement et déjà perturbé par le contexte sanitaire.

Ces dernières heures, les parents se sont mobilisés pour trouver des solutions, par exemple un dédoublement de la classe. Ils annoncent aussi vouloir bloquer l'école le 12 mars. Un élève, souffrant de problèmes «médicaux et psychologiques», poserait problème en particulier. La situation prend de telles proportions que le maire du village, Denis Szalkowski, était interrogé par BFMTV mercredi matin. Il a indiqué prendre le problème très au sérieux mais la réponse de l'Éducation nationale en termes de moyens humains et logistiques se fait attendre. «Le problème nous dépasse», a indiqué l'élu.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dede le 03.03.2021 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant je commente, après avoir lu tous les avis qui me paraissent aller dans le même sens. Faut savoir qu en France les gamins sont hyper protégés scolairement la moindre remarque ou punition les parents rappliquent et c est la foire d empoigne ! C est l instit qui à tort et qui limite se fait sanctionner. Et Ça Les TERREURS le savent et ils en profitent. Pour ma part la sanction serait une exclusion de 15 jours avec suppression des Allocs et obligation de suivre une thérapie de respect

  • Bzzzzzzzzz!!!! le 03.03.2021 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est depuis qu'on a interdit la fessée ! Merciiiiii!

  • jmharley le 03.03.2021 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le progrès avant une bonne fessée et des vraies punitions nous devions nous excuser et avions plus de respect maintenant les parents laissent tout faire pour être tranquilles

Les derniers commentaires

  • Tonio le 05.03.2021 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Virer le meneur avec ces problèmes psychologiques qui entraîne des faibles d'esprits. Ça ne dois pas être trop compliqué. Aujourd'hui on laisse ces jeunes perturbés pas r des soucis qui relèvent de la Psy troubler la majorité des gens dits "normaux". À 20 ans on connaît la suite...

  • jmb le 05.03.2021 12:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je les dompterais, à la première nouille, je les mettrais en vêtements de filles rose bonbon et les mettrais ainsi à la récré ,la 2ème fois sûr qu'ils feront plus les ninjas, morveux. Honte aux parents ils doivent pas être mieux que leur progéniture. On reçoit ce que l'on sème...

  • jmb le 05.03.2021 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis que les Teletubbies ne passent plus les enfants deviennent violents, pas étonnant avec tous ces dessins animés de ouf,piffpaffpouff, quand j'étais môme le plus violent etait Rémy, ensuite Heidi il me fichait un peu la trouille le grand-père mais rien a voir avec les litres de sang qui passent a la Tele en une journée....

  • Vatousser le 04.03.2021 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    @Dede, pourquoi vous parlez de la France alors que vous êtes Belge, lire l'avis des autres avant de donner le votre...sérieux..!!!

  • Bonsens le 04.03.2021 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Y'en a qui parle d'exclusion, de suppression des allocs et de thérapie pour des enfants de 6 ans, allez retourne dans les jupes de ta mère va...et donne ton avis avant de lire celui des autres, je me demande a quoi tu ressemblais a 6 ans.