Audace

10 janvier 2015 15:43; Act: 10.01.2015 22:30 Print

Un journal publie une caricature de Mahomet

Un dessin humoristique mettant en scène Jésus et Mahomet en pleine discussion pour défendre la liberté d'expression a été publié dans un journal australien samedi.

Sur ce sujet
Une faute?

Un journal australien a publié samedi un dessin humoristique du prophète Mahomet discutant avec Jésus et a appelé à soutenir la liberté d'expression dans le monde, après la tuerie de Paris contre l'hebdomadaire satirique «Charlie Hebdo».

Le dessin publié par ce journal, The Weekend Australian, est intitulé «Prions». Signé du dessinateur Bill Leak, il montre Jésus tenant le Coran et déclarant à Mahomet: «Je t'ai déjà dit qu'il a besoin d'une suite», référence au fait que la Bible comporte un Ancien Testament et un Nouveau Testament.

Ce à quoi Mahomet, qui brandit un journal portant le titre «Le monde en guerre», répond qu'actuellement il ne peut pas reprendre une forme humaine parce qu'il serait «crucifié» s'il le faisait.

Dérision interdite

Les représentations de Mahomet, telles que les caricatures publiées en 2006 par «Charlie Hebdo», sont interdites par l'islam, et toute forme de dérision envers le prophète irrite un grand nombre de musulmans.

Dans un éditorial, «The Weekend Australian» appelle le monde occidental à ne pas montrer de faiblesse dans la défense de ses valeurs fondamentales et à ne pas céder sur la liberté d'expression.

A propos de l'attentat commis mercredi par deux jihadistes français d'origine algérienne contre «Charlie Hebdo», qui a fait douze morts, le journal écrit: «Que cela soit délibéré ou pas, l'un des aspects les plus dévastateurs de cette atrocité est qu'elle a frappé notre civilisation à un endroit qui est déjà en train de devenir notre talon d'Achille: un penchant lâche pour le politiquement correct.»

«Au cours des dernières années, face à ceux qui sont perpétuellement outragés, nos sociétés pluralistes, démocratiques et libres ont progressivement lâché du terrain sur la liberté d'expression que nous avions durement conquise», déclare l'éditorial.

Humour et humains évolués

L'auteur du dessin, Bill Leak, a estimé dans un article publié vendredi que les extrémistes qui ont commis un massacre à la rédaction de «Charlie Hebdo» avaient délibérément choisi «un symbole de la liberté de parole qui est au fondement même de la civilisation occidentale».

Selon lui, «un beau sens de l'humour est l'une des caractéristiques distinctives des êtres humains hautement évolués et civilisés», et «son absence est l'une des caractéristiques distinctives de la barbarie».

(L'essentiel/AFP)