En France

21 juin 2019 08:47; Act: 21.06.2019 09:34 Print

Un lien entre ligne à haute tension et leucémie?

Les champs magnétiques à basses fréquences, émis notamment par les lignes à haute tension, représentent un risque «possible» de leucémie chez les enfants à proximité.

storybild

L'Agence nationale de sécurité sanitaire française alerte sur une «association possible entre l'exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences et le risque à long terme de leucémie infantile». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'agence sanitaire Anses recommande ce vendredi «par précaution» de «ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension», même si aucun lien de cause à effet n'est pour le moment démontré. L'Agence nationale de sécurité sanitaire, qui avait déjà alerté en 2010 sur une «association possible entre l'exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences et le risque à long terme de leucémie infantile», explique que les nouvelles études parues depuis cette date la conduisent à «réitérer» ses conclusions.

Les champs magnétiques basses fréquences sont tous ceux dont la fréquence est inférieure à environ 8,3 kilohertz, seuil au-delà duquel commencent les radiofréquences. Ils sont émis par les réseaux de transport d'électricité et les transformateurs électriques, mais aussi par les transports, les aimants, les appareils électroménagers ou encore l'ensemble des câbles électriques dans lequel un courant circule.

40 000 enfants sont exposés à leur domicile

Toutefois, la plupart des études épidémiologiques disponibles portent sur les fréquences utilisées pour le transport d'électricité, 50 Hz ou 60 Hz, a expliqué à l'AFP Olivier Merckel, responsable de l'unité d'évaluation des risques liés aux agents physiques à l'Anses. Plusieurs de ces études mettent en évidence une augmentation statistique du risque de leucémie infantile à partir d'un certain seuil d'exposition, évalué selon les études entre 0,2 et 0,4 microteslas, l'unité de mesure du champ magnétique, a-t-il ajouté.

40 000 enfants de moins de 15 ans sont ainsi exposés à leur domicile à un niveau de champ magnétique supérieur à 0,4 µT, et 8 000 enfants sont scolarisés dans une école exposée à un niveau plus élevé que ce seuil, selon une étude commandée par l'Anses et réalisée par l'institut de recherche publique Inserm et le CHU de Caen. Au vu de ces données, l'Anses «réitère sa recommandation de limiter, par précaution, le nombre de personnes sensibles exposées autour des lignes à hautes tension, ainsi que les expositions».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rainbow flag le 21.06.2019 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vécu un an à coté de lignes à haute tension et cela a été une année horrible, maux de tête et vertiges, insomnies etc. et je parle pas des voisins qui à force d'y vivre à coté depuis 10 ans sont de véritables emm*rdeurs, il était temps que je déménage malgré les coûts énormes que cela coûte en frais d'agence etc pour cela

  • NDYE le 21.06.2019 12:09 Report dénoncer ce commentaire

    Comme moi, faites une visite au LAB Les Renardières près de Paris, centre de recherche du Groupe EDF. Et vous comprendrez mieux !

  • Jacques Vincennes le 21.06.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a longtemps qu'on aurait du tout enterrer.

Les derniers commentaires

  • NDYE le 21.06.2019 12:09 Report dénoncer ce commentaire

    Comme moi, faites une visite au LAB Les Renardières près de Paris, centre de recherche du Groupe EDF. Et vous comprendrez mieux !

  • rainbow flag le 21.06.2019 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vécu un an à coté de lignes à haute tension et cela a été une année horrible, maux de tête et vertiges, insomnies etc. et je parle pas des voisins qui à force d'y vivre à coté depuis 10 ans sont de véritables emm*rdeurs, il était temps que je déménage malgré les coûts énormes que cela coûte en frais d'agence etc pour cela

  • Jacques Vincennes le 21.06.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a longtemps qu'on aurait du tout enterrer.

    • Pourtant le 21.06.2019 10:43 Report dénoncer ce commentaire

      Les populations non-électrifiés de type amish ont beaucoup moins de problème de santé, même si d'autres facteurs que l’électricité y contribuent.