France

30 septembre 2020 14:11; Act: 30.09.2020 14:51 Print

Un lycéen de 16 ans blessé à coups de couteau en classe

Un élève a été agressé à l’arme blanche, mercredi, dans un établissement de Saint-Denis, au nord de Paris. Il a été transporté à l’hôpital.

storybild

Les jours de l’élève poignardé ne sont pas en danger, précise la police.

Sur ce sujet
Une faute?

Un lycéen de 16 ans a été blessé à coups de couteau en classe, mercredi, dans un établissement de la banlieue nord de Paris et son agresseur présumé, un lycéen de 20 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

La victime a été transportée à l’hôpital mais ses jours ne sont pas en danger, a-t-on indiqué de source policière, confirmant une information du site Actu 93. Les deux lycéens sont scolarisés dans la même classe du lycée Paul Éluard, à Saint-Denis. Des policiers de la Brigade anticriminalité se sont rendus dans l’établissement pour interpeller l’auteur présumé des faits.

Une cellule d’écoute psychologique a été déployée par les autorités pédagogiques, et la quasi-totalité des élèves de la classe et des assistants d’éducation ont été pris en charge. Les enseignants du lycée ont décidé de «débrayer» et de cesser les cours, selon les autorités pédagogiques.

«Dire stop à la violence»

Le lycée Paul Éluard a déjà connu par le passé plusieurs épisodes de violences. En avril 2018, plusieurs centaines d’enseignants et de parents s’étaient rassemblées sur le parvis pour «dire stop à la violence». Contacté par l’AFP, le proviseur de l’établissement n’était pas joignable pour le moment.

Cette agression intervient quelques jours après une «Marche contre l’oubli, pour la jeunesse et l’éducation» organisée à Pantin, dans la banlieue nord-est de Paris, en mémoire d’une directrice qui s’était suicidée, mais aussi de deux lycéens scolarisés à Aubervilliers, tués en 2019 dans des rixes.

En octobre, Kewi, 15 ans, avait été tué en marge d’un cours de sport aux Lilas, dans le nord-est parisien. Quelques semaines plus tard, Djadje Traore, 19 ans, avait été assassiné en bas de son immeuble à Saint-Ouen (nord).

(L'essentiel/afp)