En France

16 juin 2019 21:06; Act: 16.06.2019 21:11 Print

Un militaire tire sur un homme armé d'un couteau

Un homme a menacé une patrouille de soldats à Lyon avec un couteau et s'est fait tirer dessus malgré l'ordre de s'arrêter.

storybild

L'agresseur était «vêtu d'une djellaba» selon le parquet. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un soldat a tiré dimanche sur un homme qui menaçait sa patrouille avec un couteau dans l'enceinte de l'hôpital militaire de Lyon, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant une information du Point.

L'homme, blessé à une jambe, a été transporté à l'hôpital Edouard-Herriot. Les faits se sont déroulés peu avant 15h, quand cet homme, «vêtu d'une djellaba» selon le parquet, a été aperçu dans l'enceinte de l'hôpital Desgenettes situé dans le 3e arrondissement de la ville.

Le parquet de Lyon ouvre une enquête

«Une patrouille composée de militaires en charge de la sécurisation du site lui intimait l'ordre de s'arrêter» mais l'individu «continuait sa progression, couteau à la main, en direction des militaires», indique le parquet.

L'un d'eux a alors fait feu à une reprise, après sommations, selon la même source. La police judiciaire a été saisie de l'enquête ouverte par le parquet de Lyon pour «tentative d'homicide volontaire sur personnes chargées d'une mission de service public».

Elle devra déterminer les circonstances de la présence de cet homme dans l'enceinte de l'hôpital militaire et ses motivations. Le parquet de Paris, compétent en matière de terrorisme, est tenu «étroitement informé du déroulement des investigations», indique le parquet lyonnais.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joelle Noel le 16.06.2019 21:50 Report dénoncer ce commentaire

    C’est maintenant que ce gars va avoir des ennuis...je parle du militaire....

  • rebelle le 17.06.2019 06:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui pauvre militaire il va se retrouver en prison !!! C est le début des ennuis pour lui par contre le bon monsieur en bénéficiera de toutes les aides et autres soutiens de notre belle justice et de nos bons politiques !!!

  • Grand Maître le 16.06.2019 21:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui .....

Les derniers commentaires

  • Le Français le 17.06.2019 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    Une médaille pour ce militaire, vite !

  • aroca.a le 17.06.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aroca A.N’importe quoi, le militaire à fait son devoir, la justice n’est pas encore un désastre ayant confiance, merci militaire !

  • shrimp le 17.06.2019 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au penal il ne sera peut être pas inquiété mais on ne parle jamais de l’avalanche de plaintes/poursuites des parties civiles. Le pauvre militaire risque de devoir payer toute sa vie pour ce brave citoyen ou sa famille.

  • evident le 17.06.2019 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    tentative d'homicide volontaire sur personnes chargées d'une mission de service public' ... c'est le militaire le gars en mission de service public, donc c'est celui l autre qui va avoir des soucis avec la justice ...

  • rebelle le 17.06.2019 06:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui pauvre militaire il va se retrouver en prison !!! C est le début des ennuis pour lui par contre le bon monsieur en bénéficiera de toutes les aides et autres soutiens de notre belle justice et de nos bons politiques !!!