En France

27 août 2018 23:30; Act: 28.08.2018 10:40 Print

Un patron voulait interdire les vacances en été

Un gérant d'un Intermarché avait lancé un référendum d'entreprise pour que ses salariés soient présents tout l'été. Mais sa direction l'a désavoué.

storybild

La direction a mis son veto à l'initiative de l'un de ses gérants.

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est au moment où l'on a le plus besoin de vous que vous vous absentez». C'est en ces termes que le patron de l'Intermarché de Villemagne-­l'Argentière, près de Béziers (sud), a tenté de convaincre ses salariés de soutenir son référendum visant à interdire de prendre ses vacances... en été.

Dans un document qui a fuité sur les réseaux sociaux, il se plaignait de devoir avoir recours à des saisonniers «qui n'ont aucune connaissance de notre métier» pour les remplacements. Il écrivait également à ses salariés que ces intérimaires qu'il doit embaucher en été n'ont «souvent pas forcément l'envie que vous avez de faire bien.» Pour couronner le tout, il a déclaré que «les congés payés en juillet et en août étaient une erreur».

Le gérant avait prévu que le vote ne serait pas anonyme – ce qui rendait la consultation caduque – et que les abstentions seraient comptabilisées en voix soutenant sa proposition. Il avait enfin décidé que le référendum serait accepté si 60% des suffrages votaient «oui», alors que la loi fixe le seuil aux deux tiers.

Mais face au tollé suscité par cette démarche, la direction du groupe de distribution a mis son veto. «Ce référendum ne respecte pas la réglementation. Il est donc nul et non avenu», a indiqué l'entreprise au «Parisien».

(L'essentiel/reg)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Galatasaray le 27.08.2018 23:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et lui il prend ses congés en été

  • le belge le 28.08.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est sure que du cote du patron c’est plus facile a dire. Viens un an avec nous dans le rayon faire le boulot et on en reparlera de pas prendre de congés ou de ne penser qu’à ça. La bise à tous ;-) kiss kiss les patrons et les rageux.

  • lulu le 28.08.2018 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous pensez comme des ouvriers, vous n'aurez jamais d'ambition. La gestion d'une entreprise surtout dans une zone touristique mérite de la gérer avec réflexion. Donc, je soutien le patron de cette PME. N'en déplaise aux autres !

Les derniers commentaires

  • titi le 28.08.2018 10:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et bien travaillez toute l'année et laissez les gens profiter de leur droit c'est a dire de leurs semaines de congés !! on se croirait revenu au temps des cerfs quand je vois certains commentaires...

  • Head of Department le 28.08.2018 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ça illustre bien la devise des mousquetaires, "un pour tous et tous pour un". Il n'y a pas que des rageux et des salariés aigris sur ce forum, j'en suis ravi. Je pense que je n'aurais plus trop besoin d'intervenir dès la rentrée. #Yipikai

  • lulu le 28.08.2018 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous pensez comme des ouvriers, vous n'aurez jamais d'ambition. La gestion d'une entreprise surtout dans une zone touristique mérite de la gérer avec réflexion. Donc, je soutien le patron de cette PME. N'en déplaise aux autres !

  • Phil. le 28.08.2018 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un patron en réponse à un salarié. N’oubliez pas que la société qui vous emploie est votre gagne-pain pour vous et votre famille, alors vous devriez penser à faire du bénéfice plutôt qu’aux vacances à être payé à rien faire....

    • fabilux le 28.08.2018 09:46 Report dénoncer ce commentaire

      ok, mais qui touche toujours le bénéfice?

    • LiNh le 28.08.2018 10:01 Report dénoncer ce commentaire

      Quand tu embauches une personne, tu sais combien elle va te coûter par an et tu sais combien de jours et d'heure à l'année elle va travailler. C'est dans lr contrat que tu signes et les lois. Si tu l'apprends seulement en été alors il faut te renseigner avant de signer un contrat.

    • DU57 le 29.08.2018 11:50 Report dénoncer ce commentaire

      Que les patrons n'oublient pas non plus que sans les ouvriers ils ne sont rien, et demander à l'ouvrier de penser à faire du bénéfice, c'est un peu osé car ce bénéfice ils n'en voient pas la couleur. Alors si les patrons n'exploitaient pas les ouvriers, peut être que les choses iraient beaucoup mieux.

  • le belge le 28.08.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est sure que du cote du patron c’est plus facile a dire. Viens un an avec nous dans le rayon faire le boulot et on en reparlera de pas prendre de congés ou de ne penser qu’à ça. La bise à tous ;-) kiss kiss les patrons et les rageux.

    • Un patron le 28.08.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      @le belge, moi j'ai mon tablier blanc et je n'ai pas peur d'aller dans les rayons, sauf voilà quand on veut le beurre et l'argent du beurre, la je ne suis pas d'accord.