En France

16 juillet 2019 22:44; Act: 17.07.2019 11:28 Print

Une «crise brutale» pour les vins de Bordeaux

Les crus bordelais ont moins la cote: tel est le constat des professionnels qui ont évoqué lundi, lors de leur assemblée générale, plusieurs solutions pour y remédier.

storybild

Une situation «catastrophique». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des chais toujours bien remplis alors que les vendanges se profilent, des ventes en forte baisse, particulièrement dans la grande distribution, le marché chinois en berne...: les vins de Bordeaux ont annoncé une série de mesures lundi pour tenter de juguler cette «crise brutale».

«Bordeaux souffre en ce moment. Nos ventes ont fortement reculé, sous l'effet conjoncturel de la récolte 2017 (NDLR: en baisse de 40% en raison du gel), mais aussi en raison d'effets structurels propres à notre filière et aux évolutions des modes de consommation», a admis le nouveau président du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), Bernard Farges.

Combattre le cliché d'un vin cher

«Nous avons connu de nombreuses crises à Bordeaux. Celle-ci est brutale et nous impose des changements radicaux et rapides», a estimé ce viticulteur, élu lundi lors de l'assemblée générale de cette corporation, après avoir déjà accompli un premier mandat à la présidence, il y a trois ans.

Bernard Farges a notamment cité «des problèmes d'image aux origines multiples»: l'environnement et les pesticides, des prix élevés «alors que seuls quelques vins de Bordeaux sont chers», certains produits «d'entrée de gamme (qui) ne sont pas dans le style des vins attendus par le consommateur...».

Le président sortant Allan Sichel a confirmé les chiffres annoncés en avril: les exportations ont augmenté de 4% en termes de valeur, mais elles ont surtout été sauvées par les crus haut de gamme. Parallèlement, la baisse des volumes d'exportations a atteint 13%, entraînée notamment par l'effondrement du marché chinois où les vins français sont concurrencés par des crus australiens ou chiliens non taxés, alors même que l'économie du pays ralentit

Situation «catastrophique»

À cela se sont ajoutées une faible récolte 2017 qui n'a pas permis d'alimenter les marchés, des difficultés dans la grande distribution représentant plus de 50% des ventes de vin de Bordeaux en France et une certaine désaffection pour les vins rouges.

«Les tendances de consommation évoluent: les Français plébiscitent le rosé, le blanc, le crémant. Une tendance qui dépasse les frontières, partagée par des destinations prioritaires de la filière des vins de Bordeaux, comme aux États-Unis», a également expliqué Allan Sichel.

Un vigneron présent, Dominique Techer de la Confédération paysanne, a tiré la sonnette d'alarme pour la prochaine récolte, qualifiant la situation de «catastrophique»: les chais sont «pleins» deux mois avant la récolte dans les quelque 6 000 propriétés viticoles en Gironde.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alcolo le 17.07.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas venir pleurer... à force de clamer que même un seul verre d’alcool est super dangereux.. voilà

  • zorro le 17.07.2019 02:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je vais pas pleurer pour vous. apres visite de beaucoup de caves depuis plusieurs années, vous vous êtes pris pour des dieux en exportant et en tournant le dos à la clientèle de passage chez vous où la dégustation est souvent difficile à obtenir à moins de quasiment rassuré d'un achat

  • julie le 17.07.2019 00:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La plupart des vignobles de Bordeaux sont aux mains de multinationales ce qui veut dire qu il y a une standardisation des crus style Parker or les gens commencent à en avoir marre des standards

Les derniers commentaires

  • Luxo le 18.07.2019 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait judicieux de rappeler que contrairement aux alcools fort et aux vins blancs, un bon verre de rouge est bon pour la santé!

  • Alcolo le 17.07.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas venir pleurer... à force de clamer que même un seul verre d’alcool est super dangereux.. voilà

  • bonsens le 17.07.2019 03:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut arrêter de se plaindre à Bordeaux! Quand tu vas dans le médoc, tu croises que des voitures de luxe et les châteaux sont dignes du luxe du Roi Soleil. Buvez un peu d’eau

  • zorro le 17.07.2019 02:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je vais pas pleurer pour vous. apres visite de beaucoup de caves depuis plusieurs années, vous vous êtes pris pour des dieux en exportant et en tournant le dos à la clientèle de passage chez vous où la dégustation est souvent difficile à obtenir à moins de quasiment rassuré d'un achat

  • julie le 17.07.2019 00:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La plupart des vignobles de Bordeaux sont aux mains de multinationales ce qui veut dire qu il y a une standardisation des crus style Parker or les gens commencent à en avoir marre des standards