En France

23 mai 2019 18:48; Act: 24.05.2019 10:37 Print

Une dame de 102 ans soupçonnée de meurtre

Une nonagénaire a été retrouvée sans vie dans son lit d'une maison de retraite. La principale suspecte est sa voisine de chambre, âgée de 102 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

Une enquête a été ouverte après le meurtre, samedi, d'une nonagénaire dans une maison de retraite du nord de la France. Sa voisine de chambre, âgée de 102 ans, est soupçonnée de l'avoir tuée. La suspecte a été hospitalisée en psychiatrie.

La victime, une résidente de 92 ans, a été retrouvée samedi peu après minuit dans son lit, inanimée et le visage tuméfié, par une employée de l'établissement médicalisé, situé à Chézy-sur-Marne, à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris. L'autopsie «a conclu à un décès consécutif à une asphyxie par strangulation et à des coups portés à la tête», a indiqué le procureur de Soissons, Frédéric Trinh, dans un communiqué, mercredi soir.

Pas en état d'être entendue

«L'occupante de la chambre voisine, (...) âgée de 102 ans, s'était manifestée, en grand état d'agitation auprès de l'assistante médicale, à laquelle elle avait déclaré avoir "tué quelqu'un"», a-t-il poursuivi. Transférée dans un centre hospitalier en raison de «son état de confusion et d'agitation», la centenaire «a été, après examen par un expert, admise dans un établissement psychiatrique».

Elle n'a donc «pas pu être entendue» par les enquêteurs mais «il n'y a pas d'arrêt des poursuites pour l'instant», a précisé M. Trinh à l'AFP. Une expertise psychiatrique doit être réalisée, «afin de déterminer si cette dame est accessible à une sanction pénale ou irresponsable pénalement», a-t-il dit.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Humour noir le 23.05.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    Elle sera mieux logée en prison que dans une maison de retraite...

  • Rotadam le 23.05.2019 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle passera combien d’années derrière les barreaux d’après vous?

  • fre le 24.05.2019 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi c est dangereux les maisons de retraites

Les derniers commentaires

  • bogdanof le 24.05.2019 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    bien calculé la mémé ; la prison c'est gratuit ! :-)

  • FvT le 24.05.2019 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dis « travaux forcés » jusqu’à la fin de sa vie, c’est à dire 148 ans !! Eh oui, au vu du déchaînement de violence qu’elle a semble-t-il fait preuve pour tuer sa voisine, la mamie semble péter la forme !!!!! LOL

  • fre le 24.05.2019 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi c est dangereux les maisons de retraites

  • patience le 24.05.2019 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle n ira pas en prison mais plutôt en hôpital psy.....

  • ITA le 24.05.2019 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec 102 ans même si elle va en prison elle n’y restera pas bien longtemps ...