À Paris

28 janvier 2016 13:25; Act: 28.01.2016 16:25 Print

Une Femen se pend pour accueillir Rohani

Des membres des Femen ont organisé une simulation de pendaison près de la tour Eiffel, pour accueillir Hassan Rohani, le président de l’Iran, en visite à Paris.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Arrivé mercredi en France sur fond de critiques d'associations au nom des droits de l'homme, le président iranien Hassan Rohani devait achever cette visite officielle jeudi soir, après un entretien et la signature d'accords avec son homologue François Hollande. Une visite officielle qui n'est pas au goût des défenseurs des droits de l'homme, dont le groupe féministe Femen. Les militantes l'ont d'ailleurs bien montré ce jeudi matin, en mettant en scène une spectaculaire pendaison devant la tour Eiffel.

«Bienvenue Rohani, bourreau de la liberté», pouvait-on lire sur une banderole rédigée en lettres de sang tandis qu'une militante était suspendue au-dessus de la Seine, la poitrine nue dissimulée par un drapeau iranien. «Nous voulions juste que Rohani se sente comme à la maison», a tweeté - non sans ironie - Inna Shevchenko, la chef de file des activistes féministes.

Selon Amnesty International, l'Iran est le pays qui exécute le plus de mineurs dans le monde, utilisant la torture et la maltraitance pour forcer les jeunes personnes à parler. L'organisation Reporters Sans Frontières a pour sa part dénoncé un pays devenu «l'une des cinq plus grandes prisons au monde pour les journalistes».

(FR/L'essentiel)