En France

06 août 2020 17:12; Act: 06.08.2020 17:19 Print

Une femme avoue avoir tué son mari atteint d'un cancer

Une dame de 87 ans a «mis fin aux jours de son époux» «à sa demande» à leur domicile à Tilloy-lès-Mofflaines (Pas-de-Calais), a-t-elle indiqué à la police.

storybild

Ce sont les policiers et les secours qui avaient découvert le corps sans vie de cet homme à son domicile. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une dame de 87 ans, soupçonnée d'avoir tué son époux de 89 ans atteint d'un cancer en phase terminale, à leur domicile à Tilloy-lès-Mofflaines (Pas-de-Calais) a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Béthune. Samedi, les policiers et les secours, requis par la famille et une infirmière à domicile, avaient découvert le corps sans vie de cet homme à son domicile.

L'épouse avait alors indiqué avoir «mis fin aux jours de son époux», «à sa demande», «à l'aide d'une arme à feu de type revolver calibre 36», a rapporté le parquet dans un communiqué. «Elle avait ensuite, sans succès, tenté de mettre fin à ses jours».

«À l'issue de son hospitalisation» mardi, la femme, qui a reconnu les faits, a été placée en garde à vue pour «homicide volontaire par conjoint». Elle a été placée sous contrôle judiciaire, «comprenant les obligations de fixer sa résidence», «de répondre aux convocations» et de «justifier de soins psychologiques».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Réalité le 06.08.2020 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cette femme à mis fin au souffrance de son mari et devrait être décorée pour son acte d'amour. Quand un patient en fait la demande les médecins devraient prendre leurs responsabilité et laisser partir la personne dans la dignité.

  • murdok le 06.08.2020 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le droit de choisir de mourir quand on est gravement malade me semble évident , cela éviterait ce genre de drame. Il faut ce mettre quelques instants à la place de cette dame.

  • claude le 06.08.2020 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si ont respecter le souhait 'car un cancer dans bien des cas ''cela est un martyr''et les biens pensants devrais se mettre à la place de la famille '''!! je suis cancéreux depuis 20 ans

Les derniers commentaires

  • Alfa54 le 06.08.2020 19:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est grand temps d’arrêter l’acharnement médical laissé les gens décidé

  • Ronaldu le 06.08.2020 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Demander un suivi psychologique à des gens qui ont certainement du être plus au moins abandonnés dans leur souffrance physique et morale... Il fallait les soutenir avant !

  • cloclo le 06.08.2020 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel courage et preuve d.amour. sincères condoléances .

  • NoComent le 06.08.2020 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    Justifier de soins psychologiques parce qu'elle a mis fin aux souffrances de son mari ? C'est un geste d'amour, pas un meurtre. Ce sont plutôt les instances concernées qui devraient passer des tests psychologiques pour savoir d'où vient leur blocage sur question de l'euthanasie assistée !

  • claude le 06.08.2020 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si ont respecter le souhait 'car un cancer dans bien des cas ''cela est un martyr''et les biens pensants devrais se mettre à la place de la famille '''!! je suis cancéreux depuis 20 ans