Covid en France

06 avril 2021 22:43; Act: 07.04.2021 11:41 Print

Une troisième procédure lancée contre AstraZeneca

Les proches d’un homme décédé en Haute-Savoie après une première injection du vaccin britannique ont déposé mardi une plainte contre X pour «homicide involontaire».

storybild

La plainte a été enregistrée un peu plus de deux semaines après le décès, le 18 mars à Annecy, du sexagénaire. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La famille d’un homme de 63 ans, décédé en mars en Haute-Savoie (centre-est de la France) de «multiples thromboses» après avoir reçu une première injection du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca, a déposé une plainte contre X pour «homicide involontaire», a-t-on appris mardi auprès du parquet d’Annecy. «La plainte m’a été déposée en urgence ce mardi matin», a confirmé Véronique Denizot, la procureure de la République d’Annecy.

Il ne s’agit pas de la première procédure visant en France le vaccin du laboratoire anglo-suédois: une plainte contre X a été déposée à Toulouse (sud-ouest) après la mort d’une femme de 38 ans et le parquet de Nantes a ouvert une enquête préliminaire à la suite du décès d’un étudiant en médecine. Ces plaintes pourraient être examinées conjointement par le parquet de Paris dans le cadre d’un regroupement. Sinon, Véronique Denizot a laissé la porte ouverte à la «saisie d’un magistrat instructeur».

«Cela a été fulgurant»

Selon le quotidien régional Le Dauphiné Libéré, qui a révélé l’information, la plainte a été enregistrée par les gendarmes de Seynod vendredi 2 avril, un peu plus de deux semaines après le décès, le 18 mars à Annecy, de ce sexagénaire qui venait de recevoir la première injection du controversé vaccin anti-Covid. Ses proches ont signalé le drame à l’Agence nationale de sécurité du médicament, qui a ordonné un supplément d’information pour préciser les causes de sa mort. Persuadés «à 95%» qu’un lien avec la vaccination peut être établi, les proches de la victime tentent de faire reconnaître son décès comme une conséquence de l’injection et de l’intégrer au rapport sur les effets indésirables d’AstraZeneca.

«En l’espace d’un jour et demi, il a eu problème sur problème, des thromboses sur des organes vitaux, le foie, les reins, le cerveau… puis il a été placé en réanimation. Cela a été fulgurant», témoigne son frère dans une vidéo publiée par le quotidien sur son site internet. Mardi, Rogerio Pinto de Sa Gaspar, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé, a estimé que la balance risque/bénéfice continuait à peser «largement» en faveur de l’utilisation du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca. L’Agence européenne des médicaments a quant à elle indiqué qu’elle était toujours en train d’évaluer la sûreté du vaccin à la lueur de ces nouvelles informations.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unbelievable le 07.04.2021 07:05 Report dénoncer ce commentaire

    Cher Gouvernement luxembourgeois: le peuple attend votre réaction quant à la suspension du AstraZeneca. Merci!

  • Jacaranda le 07.04.2021 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de refuser ce vaccin et d’attendre que d’autres soient disponibles. Ça prendra encore plus de temps pour un retour à la normale mais au moins vous ne recevrez pas le vaccin AZ.

  • Preocupé le 06.04.2021 23:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut se demander pourquoi les Etats Unis ne veulent pas utiliser ce vaccin (qui de plus a changé son nom et on se demande pourquoi) La France a annoncé qu' elle ne l'utiliserez plus d'ici 2 mois. Le Danemark et la Norvège ne l'autorisent pas non plus. Alors? Comment être rassurée pour aller se vacciner sachant qu'on a bcp de chances de recevoir ce vaccin!!

Les derniers commentaires

  • guppy le 08.04.2021 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que le gouv lux décide de maintenir ce vaccin sous un autre nom et sans limite d'âge minimum. De grands professionnels... vraiment...

  • Franchement le 08.04.2021 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    A part de changer son nom il n’y a eu aucun communiqué de presse d’AstraZeneca pour calmer les esprits.

  • Truelies le 08.04.2021 07:25 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les « Likes « de certaines commentaires ont été remis à zéro?

  • The Alien le 08.04.2021 07:05 Report dénoncer ce commentaire

    La plupart des gens volontaires à se faire vacciner vont refuser l’AstraZeneca et donc les chiffres ne vont pas baisser. Mais tant pis, les doses vont périmer. Une belle démocratie....

  • luxo le 08.04.2021 04:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui ont acheté ces vaccins ont également garanti aux labos qu’ils ne seraient pas inquiétés en cas de complications. A quoi ça sert de porter plainte, puisque les décideurs politiques se protègent également , car ils bénéficient d’une immunité . Et les médecins se réfugient derrière leurs bonne conscience.