En France

11 juillet 2019 09:20; Act: 11.07.2019 10:18 Print

Vincent Lambert est décédé ce jeudi matin

Vincent Lambert est mort jeudi matin, a annoncé sa famille. L'ancien infirmier, au centre d'une longue bataille juridique, était en état végétatif depuis 11 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis presque 11 ans et dont les traitements ont été interrompus la semaine dernière, est décédé jeudi matin, ont annoncé à l'AFP plusieurs membres de sa famille. «Vincent est décédé à 8h24 ce matin» au CHU de Reims, a précisé son neveu François, en exprimant «son soulagement après des années de souffrance pour tout le monde».

«Nous étions préparés à le laisser partir», a ajouté François Lambert, qui a obtenu l'information du médecin traitant de Vincent. Mardi 2 juillet, ce dernier, le docteur Vincent Sanchez, chef de service de soins palliatifs du CHU de Reims, avait engagé un nouvel arrêt des traitements, effectif depuis le mercredi 3 au soir, de ce patient âgé de 42 ans. Un arrêt rendu possible le 28 juin par la Cour de cassation. Outre l'arrêt de l'hydratation et de l'alimentation par sonde, le protocole médical prévoyait notamment une «sédation profonde et continue».

«Acharnement thérapeutique»

Sa mort met un terme à un long feuilleton judiciaire et médiatique qui a vu la famille de Vincent Lambert se déchirer: d'un côté, ses parents, Viviane et Pierre, fervents catholiques fermement opposés à un arrêt des traitements, soutenus par leurs avocats et plusieurs associations, dont le comité «Je soutiens Vincent».

De l'autre, son épouse Rachel, son neveu François et six frères et sœurs qui dénonçaient un «acharnement thérapeutique». Selon eux, Vincent leur avait confié oralement préférer mourir que de vivre «comme un légume», bien qu'il n'ait jamais rédigé de directive anticipée. «L'affaire» Vincent Lambert était devenue le symbole du débat sur la fin de vie en France. «C'est la mort dans l'âme que nous vous annonçons le rappel à Dieu de notre cher Vincent», a déclaré à l'AFP David Philippon, demi-frère de Vincent Lambert et opposé, comme ses parents, à l'arrêt des traitements.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeMecVousNePublierezJamais le 11.07.2019 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin... il était temps ! Maintenant il ne reste plus qu'à euthanasier ses parents

  • Jacob le 11.07.2019 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    Paix à son âme

  • squale le 11.07.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin

Les derniers commentaires

  • paix à son âme le 13.07.2019 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vincent, Profite de ta nouvelle vie là où tu vas ainsi que ceux qui restent, je leur souhaite de pouvoir se reconstruire après toutes ces années. Sincères condoléances

  • réponse à Léon le 13.07.2019 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'acharnement est peut-être gratuit mais le reste ne l'est pas, les soins, les procès et les avocats ont un coût. Sans compter le dérèglement psychologique et psychique dans tous les sens du terme

  • réponse à Whitney le 13.07.2019 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rassurez-vous, vous avez trouvé les mots justes. tout est dit. Vincent reposez en paix et condoléances à sa femme, enfants, famille proche et parents . C'est une situation que je ne souhaite à personne.

  • bonsens le 12.07.2019 04:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP Vincent Lambert. Cette histoire n’aurait pas dû se trouver dans le viseur médiatique car 11 ans dans un coma végétatif c’est la preuve de l’acharnement que le système doit éviter

  • fabienne le 12.07.2019 00:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin la délivrance pour Vincent!! vouloir le maintenir en vie au bout de onze années de coma dépasse l entendement!!! sa mère me faisait plutôt pitié.. se cacher derrière soi disant des convictions religieuses pour maintenir Vincent en vie... quel égoïsme!! le laissez partir ça c est un acte de respect f amour!!!! reposez en paix Mr Lambert. j espère pour vous que vos souffrances sont enfin terminées!!!!!