À Lyon

04 mars 2021 22:32; Act: 05.03.2021 08:44 Print

Violences urbaines après le grave accident d'un jeune

De brefs heurts ont opposé jeudi soir, les forces de l'ordre, et des habitants d'un quartier sensible de Lyon, après un accident de scooter la veille.

Sur ce sujet
Une faute?

Selon la mairie, des affrontements ont opposé en début de soirée des jeunes du quartier de La Duchère, dans le IXe arrondissement de Lyon, à des policiers intervenus après une série d'incendies volontaires de poubelles et de voitures.

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène, selon la même source, qui a précisé que le calme était revenu vers 20h. Selon la préfecture, six véhicules ont été brûlés et quatre personnes interpellées. Une compagnie de CRS est venue renforcer les effectifs de police déployés sur place, a-t-elle précisé.

La mairie a indiqué à l'AFP que ces tensions «font suite» à l'accident mercredi d'un jeune de 13 ans en scooter dans le même quartier sensible. L'adolescent, qui était toujours hospitalisé dans le coma jeudi, ne portait pas de casque au moment de l'accident.

Selon la presse locale, des jeunes du quartier assurent que le scooter était poursuivi par une voiture de police banalisée, ce que la préfecture a formellement démenti à l'AFP et sur les réseaux sociaux.

Tensions

Dans un tweet, elle a «démenti les #FakeNews laissant sous-entendre que des policiers seraient impliqués dans un accident de scooter survenu hier». «À l’inverse, les policiers sont intervenus pour sécuriser le périmètre de l’accident suite à un appel au 17», a-t-elle ajouté.

«Il semble que l'accident du scooter aurait conduit à ces tensions», a déclaré de son côté à l'AFP le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, qui s'est rendu sur place vers 20h.

«L'amalgame a probablement été fait avec la présence d'un équipage de police, mais c'est une rumeur. La préfecture me dit que cet équipage était présent après l'accident», a-t-il ajouté, appelant à «l'apaisement».

(L'essentiel/afp)