Entre Martelange et Bastogne

10 mars 2017 13:28; Act: 10.03.2017 15:38 Print

Les travaux de rénovation de la N4 reprennent lundi

MARTELANGE/BASTOGNE - La N4 sera de nouveau en travaux à partir de lundi, entre Martelange et Bastogne, en province de Luxembourg. Le chantier doit durer jusqu'en juillet.

Deux zones seront remises à neuf: celle de Losange et celle de Malmaison.

  • par e-mail
Sur ce sujet

C'est reparti pour quelques mois de travaux sur la N4! À partir de lundi, les machines de chantier seront de retour entre Martelange et Bastogne pour terminer de rénover ce tronçon particulièrement abîmé. Après avoir réhabilité les couches de roulement des zones Martelange et Remoifosse l'automne dernier, c'est au tour des zones Losange et Malmaison de subir un lifting complet.

Les travaux se feront en plusieurs phases. De ce lundi à début avril, la zone Losange en direction de Bastogne sera en travaux sur 5 kilomètres. S'ajouteront ensuite, jusqu'au début du mois de mai, les travaux sur la zone Malmaison, toujours en direction de Bastogne. À la suite de cette première phase, la N4 sera rénovée dans l'autre sens, vers Martelange. Début mai, les travaux seront effectués sur les deux zones. Ils seront terminés un mois plus tard sur la zone de Malmaison mais dureront encore jusqu'au début du mois de juillet sur la zone Losange.

À noter que pendant toute la durée du chantier, une voie de circulation restera ouverte dans chaque sens sur les tronçons concernés, avec une vitesse limitée à 50 ou 70 km/h. Au total, le chantier doit coûter 10,5 millions d'euros, pour 16 kilomètres.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JRTLL le 11.03.2017 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Pas trop tôt, en Walbanie on se croirait sur des pistes en safari

  • qui que quoi... le 11.03.2017 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne comprend pas l'argument de ne pas entretenir et réparer les routes et autoroutes en Belgique ...faute d'argent. Dans les années 60....il existait un "Fond des routes" avec un financement par obligations à du 6-7 % ....et un succès à 100 % ....Pourquoi pas aujourd'hui ?

  • didloudou le 10.03.2017 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le réseau routier wallon, toujours et encore dans un état déplorable, malgré la fiscalité démentielle qui sévit en Belgique.

Les derniers commentaires

  • qui que quoi... le 11.03.2017 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne comprend pas l'argument de ne pas entretenir et réparer les routes et autoroutes en Belgique ...faute d'argent. Dans les années 60....il existait un "Fond des routes" avec un financement par obligations à du 6-7 % ....et un succès à 100 % ....Pourquoi pas aujourd'hui ?

  • JRTLL le 11.03.2017 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Pas trop tôt, en Walbanie on se croirait sur des pistes en safari

  • didloudou le 10.03.2017 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le réseau routier wallon, toujours et encore dans un état déplorable, malgré la fiscalité démentielle qui sévit en Belgique.

  • Philippe le 10.03.2017 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin !!!