En Meurthe-et-Moselle

18 février 2020 19:29; Act: 19.02.2020 12:00 Print

15 ans de réclusion pour avoir défenestré une ado

NANCY - Une mère de famille a été condamnée mardi, à 15 ans de réclusion criminelle, pour avoir défenestré une camarade de classe de sa fille.

Sur ce sujet
Une faute?

Les jurés ont dépassé la réquisition du parquet. Au dernier jour du procès débuté vendredi, Floriane Dussauge, substitut du procureur, avait requis douze ans de prison à l’encontre de Samira Habri pour tentative d'assassinat.

«Les réquisitions étaient particulièrement peu élevées vu la nature des faits reprochés», a reconnu l’avocate de la défense, Me Eléonore Dupleix. «Ma cliente, qui contestait les faits et espérait l'acquittement, est évidemment déçue, mais une condamnation à 15 ans de réclusion criminelle pour une tentative d’assassinat est, à mon sens, une peine modérée», a-t-elle déclaré à l’AFP.

La victime, âgée de 15 ans au moment des faits le 9 novembre 2016, a souffert de plusieurs fractures à la suite de sa défenestration et en garde des séquelles. Selon le témoignage de la jeune femme, Samira Habri l'a attirée à son domicile, situé au quatrième étage d'un immeuble de Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Le corps se balançait dans le vide

Elle a d'abord tenté de l'étrangler avec un foulard dans la cuisine. Parvenant à se dégager, l'adolescente s’est dirigée vers une fenêtre d’où la mère de famille quinquagénaire l'a précipitée dans le vide, allant jusqu'à retirer ses doigts qui s'accrochaient aux boiseries de la fenêtre, a-t-elle raconté.

Plusieurs témoins ont vu cette femme ne rien faire pour aider la jeune fille, dont le corps se balançait dans le vide, puis fermer la fenêtre après sa chute de 11 mètres. L'accusée a contesté les faits tout au long du procès, affirmant que l'adolescente aurait chuté en voulant fuir après une tentative de braquage chez elle.

Vengeance

Trois jours plus tôt, la victime avait eu une altercation avec la fille de Samira Habri, âgée de 16 ans et placée en foyer depuis quelques mois. Cette dernière avait téléphoné à sa mère, avec qui elle entretenait une relation fusionnelle mais émaillée de violences, pour lui demander de la venger.

L’adolescente, que l'Aide sociale à l’enfance a décrite comme «capricieuse» et «hyper puissante envers sa mère», a été condamnée par le tribunal pour enfants à 30 mois de prison, dont la moitié avec sursis, pour «menaces de mort et offre de commettre un assassinat». Elle est incarcérée dans le quartier des femmes du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cola le 18.02.2020 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien fait j aurrai donner plus de prison

  • Bézu Froussar le 19.02.2020 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Vandoeuvre est devenue une ville infréquentable. Plus personne d'honête ne veut plus y habiter.

  • patience le 19.02.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exercer droit est un métier tellement compliqué quand on voit des situations pareilles. Film d horreur ....

Les derniers commentaires

  • Edu Cateur le 19.02.2020 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on est comme ça on ne change plus, à vrai dire il y a des cas de "conversion à une vie responsable d'adulte consciencieux et utile" mais ça requiert des qualités et une intelligence constante, un suivi très actif de la part de la société, de la communauté, du système de santé... tout ça peut coûter très cher et le résultat est loin d'être garanti. La faute est à tout le monde et à tout un système

  • Bézu Froussar le 19.02.2020 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Vandoeuvre est devenue une ville infréquentable. Plus personne d'honête ne veut plus y habiter.

  • patience le 19.02.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exercer droit est un métier tellement compliqué quand on voit des situations pareilles. Film d horreur ....

  • abrut le 18.02.2020 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prison à vie tous simplement

  • NoComent le 18.02.2020 20:46 Report dénoncer ce commentaire

    15 ans pour avoir abîmé une gamine à vie ce n'est pas cher payé je trouve