Reprise à Hayange

24 juin 2021 09:24; Act: 24.06.2021 11:40 Print

L'intersyndicale demande de choisir Saarstahl

HAYANGE - Les syndicats de Liberty Rail appellent le gouvernement français à désigner le groupe allemand Saarstahl plutôt qu'Arcelor Mittal pour reprendre le site.

storybild

Les syndicats estiment qu'être intégré à un groupe comme Arcelor Mittal, qui détient quatre laminoirs à rail en Europe, ne fera que «créer une concurrence interne néfaste». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'intersyndicale de Liberty Rail à Hayange (Moselle) a appelé mercredi le gouvernement à valider le projet du groupe allemand Saarstahl plutôt que celui d'Arcelor Mittal pour la reprise des sites du groupe sidérurgique en difficulté Liberty Steel. «Sans hésiter l'offre de reprise de Saarstahl est en tout point meilleure que celle d’Arcelor Mittal (...) C'est un groupe à taille humaine qui nous laissera une autonomie économique, sociale et industrielle», indique dans un communiqué l'intersyndicale de l'usine de rails d'Hayange, propriété de Liberty Steel.

À l'inverse, les syndicats estiment qu'être intégré à un groupe comme Arcelor Mittal, qui détient quatre laminoirs à rail en Europe, ne fera que «créer une concurrence interne néfaste». «Nous demandons via ce communiqué au gouvernement français et plus précisément à Monsieur Bruno Le Maire, dans le cadre des investissements étrangers en France, d'écouter enfin l'intersyndicale d'Hayange et de valider l'offre de Saarstahl pour les reprises», lit-on encore.

Reprise de dettes

Liberty Steel, qui regroupe les activités d'acier du magnat britannique Sanjeev Gupta, a annoncé la mise en vente d'actifs au Royaume-Uni à la suite des difficultés rencontrées depuis la faillite de la société financière Greensill, dont il était l'un des principaux clients. Quelques semaines plus tôt, l'entreprise expliquait avoir lancé la recherche de repreneurs pour ses sites français Ascoval et Hayange. ArcelorMittal a annoncé lundi avoir déposé une offre pour racheter l'aciérie Ascoval (Nord) et l'usine de rails d'Hayange avec des investissements de plus de 60 millions d'euros à la clef.

Selon une source proche du dossier, Saarstahl propose 3 millions d'euros pour l'achat des deux sites, et plus de 40 millions d'euros à injecter en investissements, ainsi que 45 millions de reprise de dettes. «Nous sommes également convaincus que pour Ascoval l'offre de Saarstahl est nettement plus favorable que d'autres offres», précise le communiqué, ajoutant que le CSE d'Hayange va être consulté prochainement pour donner son avis sur les offres de reprise. Avec 270 salariés, Ascoval produit des blooms («barres» d'acier) pour Hayange (430 salariés), qui fabrique des rails pour des clients européens, notamment SNCF Réseau et la RATP.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Laangen Lulatsch le 24.06.2021 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n’ai rien contre un ou l’autre, mais je dirais que AM est plutôt intéressé pour étouffer la concurrence et délocaliser la production dans un des pays où le main d’œuvre est moins chère, la législation moins stricte et la protection de la nature moins exigeante

  • stop au monopole le 24.06.2021 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Absolument a 100% d'accord avec eux. Achat par Saarstahl est t'une offre sérieuse. Achat par AM c'est juste un deal stratégique.

  • Miss57 le 24.06.2021 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon courage a vous je suis d accord avec vous ! Mittal est juste la pour acheter revendre et couler les boîtes pour ouvrir dans d autres pays d Europe...solidarité...

Les derniers commentaires

  • logique le 25.06.2021 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    normal ,si non ils vont travailler et beaucoup ,

  • Un vrai laisser-faire le 25.06.2021 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    Avec un groupe qui laisse une autonomie économique, sociale et industrielle, le résultat de miss-management sera donc le même qu'ils connaissaient avant sans aucune restructuration ou amélioration.

  • Laangen Lulatsch le 24.06.2021 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n’ai rien contre un ou l’autre, mais je dirais que AM est plutôt intéressé pour étouffer la concurrence et délocaliser la production dans un des pays où le main d’œuvre est moins chère, la législation moins stricte et la protection de la nature moins exigeante

  • Miss57 le 24.06.2021 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon courage a vous je suis d accord avec vous ! Mittal est juste la pour acheter revendre et couler les boîtes pour ouvrir dans d autres pays d Europe...solidarité...

  • Georg le 24.06.2021 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est sûr, les syndicats sont les seuls à avoir un vision stratégique.