Centrale nucléaire en Moselle

27 mars 2019 11:37; Act: 27.03.2019 14:07 Print

2019, une année de maintenance à Cattenom

CATTENOM - L'année 2019 sera marquée par plusieurs opérations de maintenance et des contrôles approfondis à la centrale nucléaire de Cattenom.

storybild

En 2019, la production devrait à nouveau se situer entre 30 et 35 milliards de kWh. (photo: L'essentiel/Marion Mellinger)

Sur ce sujet
Une faute?

De janvier à octobre 2019, des visites partielles des unités de production n°4, n°1 et n°3 sont prévues. En plus de remplacer un tiers du combustible, de nombreuses opérations de contrôle et de maintenance seront menées comme le nettoyage préventif des générateurs de vapeur, le contrôle et le remplacement de manchettes thermiques du couvercle de la cuve. Trente modifications seront réalisées sur les installations de l'unité n°4, 70 sur la n°1 et 30 sur la n°3.

D'ici la fin de l'année, les deux premiers Diesels d'ultime secours (DUS) seront opérationnels. «Ils ont pour objectif de permettre l'alimentation électrique en toute situation en plus des cinq solutions de secours déjà existantes», explique Thierry Rosso, le directeur de la centrale. Les deux DUS restants devraient être opérationnels en 2020. «Après l'accident de Fukushima, la France a décidé de mettre en place des DUS pour l'ensemble des réacteurs nucléaires du territoire. Ces structures peuvent supporter des séismes, des tornades et autres événements improbables», complète-t-il.

En 2019, la production devrait atteindre entre 30 et 35 milliards de kWh, un chiffre sensiblement équivalent à celui de 2018. L'an dernier a été marqué par des arrêts pour rechargement du combustible et maintenance courante et par la visite décennale de l'unité de production n°2, qui a causé une légère diminution de la production.

«Aucune exposition de salariés»

Les visites de maintenance comme les visites décennales permettent de moderniser les installations pour augmenter leur sûreté et prolonger la durée de vie de la centrale. «Nous souhaitons nous inscrire dans la durée, aller au-delà des 40 ans, et même viser les 60 ans», martèle Thierry Rosso.

L'année dernière, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a inspecté la centrale à 44 reprises, dont 8 fois de manière inopinée. 44 événements significatifs de niveau 0 ont été signalés, sans aucune conséquence pour la sécurité et la sûreté, et 4 de niveau 1 révélateurs d'une anomalie. 7 événements significatifs de radioprotection de niveau 0 ont été enregistrés, il s'agit par exemple d'écart de balisage mais «aucune exposition de salariés», assure le directeur. Deux événements significatifs environnementaux se sont produits comme une fuite d'huile dans la salle des machines mais sans incidence sur l'extérieur.

L'interview de Thierry Rosso, le directeur de la centrale, avec Marion Mellinger pour «L'essentiel Radio»:

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vindulux le 27.03.2019 17:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est rassurant pour la grande région et le GDL de savoir que tout est entrepris pour que la production d'électricité soit garantie pour les 60 prochaines années . Par contre le Luxembourg ne prévoit toujours pas la construction d'une centrale moderne, afin de ne plus être dépendant des ses voisins. Nous devrions tous remercier la France de maintenir la production d'électricité à Cattenom car la continuation de son activité nous permet d’exiger que l’Allemagne ferme ses centrales au charbon afin de réduire l'émission de CO2 au plus vite.

  • Peanuts le 27.03.2019 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui serait bien aussi serait d’arrêter de dénigrer le nucléaire et en d’en avoir peur. Ce ne sont pas les moulins à vent qui vont recharger nos voitures et smartphones. Ne parlons pas non plus des panneaux solaires (LOL). Oui le nucléaire ça peut être risqué mais si on cherche une solution « écologique «  et productive il n’y a pas de solution à court terme.

  • Primo le 28.03.2019 00:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour remplacer une centrale de 1800 MW fonctionnant «normalement», en tenant compte des crédits de capacité respectifs de l’éolien et du nucléaire, il faudrait un peu plus de 4000 éoliennes d’une puissance moyenne (3MW). 

Les derniers commentaires

  • Primo le 28.03.2019 00:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour remplacer une centrale de 1800 MW fonctionnant «normalement», en tenant compte des crédits de capacité respectifs de l’éolien et du nucléaire, il faudrait un peu plus de 4000 éoliennes d’une puissance moyenne (3MW). 

  • Pessimiste mais heureux le 27.03.2019 20:59 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons qu'ils ne feront pas de tests bizarres, comme ce fut le cas à Tchernobyl...

  • Maniac le 27.03.2019 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Aie, aie, aie

  • Peanuts le 27.03.2019 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui serait bien aussi serait d’arrêter de dénigrer le nucléaire et en d’en avoir peur. Ce ne sont pas les moulins à vent qui vont recharger nos voitures et smartphones. Ne parlons pas non plus des panneaux solaires (LOL). Oui le nucléaire ça peut être risqué mais si on cherche une solution « écologique «  et productive il n’y a pas de solution à court terme.

  • Vindulux le 27.03.2019 17:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est rassurant pour la grande région et le GDL de savoir que tout est entrepris pour que la production d'électricité soit garantie pour les 60 prochaines années . Par contre le Luxembourg ne prévoit toujours pas la construction d'une centrale moderne, afin de ne plus être dépendant des ses voisins. Nous devrions tous remercier la France de maintenir la production d'électricité à Cattenom car la continuation de son activité nous permet d’exiger que l’Allemagne ferme ses centrales au charbon afin de réduire l'émission de CO2 au plus vite.